PONSOT Auguste (1846-1907)

Montparnasse - 6ème division
samedi 26 octobre 2013
par  Philippe Landru

À la fin du XIXe siècle, le physicien Auguste Ponsot découvre que les Arméniens font brûler du benjoin pour parfumer et désinfecter leurs maisons. Auguste va « adopter » cette coutume en France avec Henri Rivier, pharmacien. Ce dernier dissout le benjoin dans de l’alcool à 90º, mélangé avec un support de papier buvard. L’« alchimie » qu’a réalisée Henri Rivier va se révéler très lucrative : le papier d’Arménie est couronné de succès pendant l’exposition d’hygiène de 1888 et de 1889.

Il est produit à Montrouge, en France, depuis 1885. Sa formule reste inchangée depuis sa création.

Auguste Ponsot repose dans la chapelle Vaccon-Filon.


Retour vers le cimetière Montparnasse


Commentaires