Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 5ème division

jeudi 24 octobre 2013
par  Philippe Landru

Cet article n’est pour l’instant qu’une ébauche. A terme, il ressemblera à ce que j’ai réalisé pour le cimetière de Passy, c’est-à-dire une présentation à visée exhaustive du cimetière. Le cimetière Montparnasse est, bien plus que le Père Lachaise encore, le cimetière français le plus densément peuplé en célébrités. On peut sans exagérer considérer qu’une tombe sur quatre possède une personnalité (la plupart sont aujourd’hui totalement ignorées). Il s’avère que tous les sites -nombreux- qui s’intéressent au cimetière recopient tous les mêmes listes. Dans l’attente prochaine d’un ouvrage fort attendu sur le cimetière qui, j’en suis certain, fera référence (à ce jour, il n’existe quasiment rien sur le second cimetière de Paris !), j’en suis arrivé à la nécessité de faire progressivement ces fiches.

La raison en est simple : on n’arrête pas d’inhumer à Montparnasse, mais j’aimerai conserver la distinction entre les « incontournables » (qui possèdent leur fiche individuelle) et les autres personnalités, plus méconnues, mais qui intéressent toujours une partie du public. Jusqu’à présent, je ne savais pas comment faire leur fiche. Les articles de ce type y pourvoiront donc, et seront progressivement complétés, à la fois par les nouvelles entrées, mais également par l’élaboration des petites biographies des anciens.

Je possède les photos de toutes les tombes sous-citées, il est donc inutile de me les faire parvenir. En revanche, c’est avec joie que j’accueillerai vos commentaires et corrections (il y en aura forcément : tombes disparues, tombes manquantes, oeuvres disparues, confusion de divisions -très classique pour certaines parties du cimetière-...).

On pourra consulter au préalable l’article de présentation générale du cimetière, qui dresse également la liste des principales célébrités du lieu, toutes divisions confondues.

Cette division a la particularité d’être constituée, pour l’essentiel, de tombes israélites. C’est une division particulière du cimetière dans la mesure où elle est enclavée dans la 14ème division. Cette division était à l’origine l’ancien cimetière israélite : il était séparé des autres divisions par un mur d’enceinte qui fut abattu en 1881, mais dont subsiste le souvenir par la différence de niveau que l’on peut observer par rapport à la 14ème division).


LES PERSONNALITÉS


- BRÉAL Michel
- CASSIN René (cénotaphe)
- CAYAT Elsa
- CRÉMIEUX Adolphe
- DURKHEIM Emile
- LANZMANN Claude
- MAYER René
- MORGAN Michèle
- OURY Gérard
- SCHWOB Marcel
- VEIL Simone
- VERNY Françoise


... mais aussi


- Le physicien Henri ABRAHAM (1868-1943), dont la mémoire est évoquée sur un tombeau cénotaphe puisqu’il disparut, exterminé à son arrivée à Auschwitz.

- L’écrivain et librettiste André ALEXANDRE (1860-1927).

- Le journaliste Henri ARON (1842-1885).

- Le peintre Jean-Michel ATLAN (1913-1960), sous une dalle de granit rose grossièrement taillée.

- L’écrivain et auteur de théâtre Jean BASSAN (Jean Yulzari : 1911-1987).

- Le graveur Guillaume BATTENBERG (1810-1865).

- Les peintres Edouard BENMUSSA-BEN (1911-1977) et son épouse Odette RUBENS-BENMUSSA (+2001).

- Le peintre d’histoire Jules BENOIT-LEVY (1866-1952) et son neveu, le journaliste Georges BENOIT-LEVY (1880-1971).

- Le chirurgien Henri BENSAHEL (1928-2009).

- Le journaliste du Figaro Emile BERR (1855-1923).

- La galeriste Marcelle BERR de TURIQUE (1894-1991).

- L’écrivain et poète surréaliste Monny de BOULLY (1904-1968).

- L’historien et membre de l’Institut Claude CAHEN (1909-1991). Dans cette même tombe repose Paul Levy.

- L’écrivain orientaliste Léon CAHUN.

- Le psychiatre Léon CHERTOK (1911-1991).

- Le cinéaste Pierre CLEMENT (1927-2007).

- La belle chapelle DAVID-WEILL abrite a dépouille de plusieurs membres de cette famille de mécènes, dont David (1871-1952), qui fut régent de la Banque de France, et ses fils Jean (1898-1972), épigraphiste et conservateur au Musée du Louvre, et Pierre (1900-1975), membre de l’Institut.

- Le peintre Richard DAVIES (1945-1991), dont la stèle est recouverte d’une mosaïque moderne.

- Le Compagnon de la Libération Daniel DREYFOUS-DUCAS (1914-1985).

- L’architecte Raymond FISCHER (1898-1988). Sur sa tombe se trouve deux médaillons en bronze du couple Levy-Simon par Sylvain Kinsburger.

- Le peintre paysagiste Julio Edouardo FOSSA CALDERON (1874-1946).

- L’homme de lettres Claude GEVEL (1886-1968).

- L’homme de lettres Lucien GUMPEL (1880-1915).

- Le mathématicien et membre de l’Institut Georges-Henri HALPHEN (1844-1889), l’historien Louis HALPHEN (1880-1950) et le statisticien Etienne HALPHEN (1911-1954).

-  Danielle HUNEBELLE (1922-2013) : elle fut l’une des premières femmes « grand reporter », couvrant les grands conflits de la planète des années 1950 et 1960. Elle fut également l’auteure d’une dizaine de films.

- Le physicien Jules HOROWITZ (1921-1995).

- Le compositeur Emile JONAS (1827-1905).

- Le grand rabbin de France Zadoc KAHN (1839-1905).

- La linguiste Sophie KESSLER-MESGUICH (1957-2010).

- La comédienne Belle KREILSSAMNER (1800-1875), qui fut l’une des maîtresses d’Alexandre Dumas père, et qui lui donna une fille Marie Alexandrine qu’il reconnut en même temps que son fils Alexandre en 1831.

- Le peintre d’histoire d’origine allemande Alexandre LAEMLEIN (1813-1871).

- Le compositeur Paul LEVI (1890-1923).

- L’économiste, politicien et membre de l’Institut Raphaël Georges LEVY (1853-1933).

- Le mathématicien et membre de l’Institut Paul LEVY (1886-1971). Dans cette même tombe repose l’historien Claude Cahen.

- L’homme de lettres Henri LYON (1856-1940).

- La pianiste Lucienne MARINO.

- Les peintres Cecilia MERLAUB (1916-1992) et Marina RODNA (1953-2001).

- Le comédien MÉVISTO (Auguste Wisteaux : 1859-1927).

- La comédienne Evelyne REY (Evelyne Lanzmann : 1930-1966).

- Le cénotaphe du Compagnon de la Libération Jean-Pierre ROSENWALD (1920-942).

- Le poète Claude SERNET (Ernest Benoît Spirt : 1902-1968).

- Le journaliste et historien Lucien STEINBERG (1926-2008).

- Le peintre Frédéric Matys THURSZ (1930-1992).

- Le dramaturge Gabriel TIMMORY (René Wahl : 1870-1965) et son fils, le journaliste de cinéma François TIMMORY (François Wahl : 1914-1985).

- Le peintre et miniaturiste Devi David TUSZYNSKI (1915-2002).

- Le Grand rabbin de France Salomon ULMANN (1806-1865).

- La galeriste Liliane VINCY (Liliane Leibovici : 1932-2015)

- Le violoniste et chef d’orchestre Léon WALDTEUFEL (Isaac Levy : 1832-1884), membre de la célèbre dynastie des compositeur de valses de la cour (il était le frère d’Emile Waldteufel).

- Le compositeur Edouard WOLFF (1814-1880).

- Le peintre et illustrateur Jules WORMS (1832-1924).

- Le peintre Pierre ZARCATE (1951-2009).


Curiosités


- Les ravages de la guerre sont ici, plus qu’au Père Lachaise encore, inscrits par le grand nombre de plaques cénotaphes dédiées à des membres de la famille disparus dans les camps. Pas mal de tombes abandonnées aussi, mais elles sont progressivement reprises.

- La tradition des tombeaux familiaux israélites recevant de nombreux individus explique que, dans plus d’une tombe, plusieurs personnalités aient été réunies. Un grand nombre de tombes de grands rabbins (dont ceux de la communauté parisienne) fut inhumé ici : je n’ai indiqué que les plus connus.

- Parce que son époux y repose depuis 2013, on peut légitimement penser que c’est ici que sera inhumée Simone Veil.

- La division est dominée par la massive et colossale chapelle Gunsburg.

- On notera l’omniprésence d’oeuvres du sculpteur Sylvain Kinsburger, qui fut l’artiste privilégié de la communauté israélite de Paris (on trouve ses oeuvres dans toutes les divisions à dominante juive de tous les cimetières parisiens).

  • Les éléments artistiques
    • Le buste en bronze du Dr Marcel Gommes et le médaillon en terre cuite de son épouse, les deux oeuvres de Sylvain Kinsburger. la tombe ayant été reprise en 2012, ses deux oeuvres ont disparu.
    • Le médaillon d’Hortense Keller.
    • Le médaillon en bronze d’un directeur d’école communale (Lion Léopold) par Sylvain Kinsburger.
    • Le médaillon en bronze Strauss par Emile Guillemin.
    • Une belle pleureuse en marbre sur la tombe Wisner.
    • Un petit angelot abîmé, mais survivant de 1895 (tombe Oster), protégé par sa guérite de verre.
    • L’étonnante stèle Timsit, reproduisant un piano à queue.

Merci à Jean-Pierre Ariey-Jouglard pour son aide amicale.


Commentaires

Logo de Angels
Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 5ème division
samedi 26 avril 2014 à 08h45 - par  Angels

Bonjour, je cherche la tombe du chirurgien henri albert hartmann. J’aimerais bien savoir le nom du cimetiere ou il repose. Je veux le remercier avec des fleurs son contribution a la science, a la medecine. Je suis de barcelona et j’ai sauve ma vie grace a la technique inventee par lui. Merci si quelqu’un peut m’aider avec cette recherche. Angels.

Logo de Angels
samedi 3 mai 2014 à 02h07 - par  Angels

Merci pour ton aide, je crois pas que j’aurais pu le trouver . Il y a des anges sur la terre et tu es un d’eux !!!!

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
lundi 28 avril 2014 à 15h06 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Angels :
Henri Albert HARTMANN repose au Père Lachaise dans la 49ème division, 6ème ligne (à compter de la 45ème division) et 40ème tombe ( à partir de la 50ème division).
Cordiales salutations des Ardennes.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
dimanche 27 avril 2014 à 11h27 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Angels :
Bonjour. Après recherches sur la Toile, j’ai réussi à trouver le cimetière parisien où repose le grand chirurgien de l’estomac Henri Albert HARTMANN, précurseur en chirurgie du rectum et en traitement du cancer du sein, décédé à Paris le 1er janvier 1952 à l’âge de 91 ans.

Ce maître de la chirurgie colorectale, pourtant méconnu du grand public, a été inhumé au cimetière du Père Lachaise, tout simplement, sans tambour ni trompette !

Je contacterai demain la conservation du cimetière pour connaître les coordonnées de sa sépulture.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?