SAINT-GERMAIN-DE-TOURNEBUT (50) : cimetière

Visité en décembre 2012
dimanche 10 février 2013
par  Philippe Landru

L’église de Saint-Germain est bien entendu vouée... à Saint Germain.
Sous le portail on peut admirer diverses statues, dont une de Saint-Marcouf.

C’est autour de l’église que le petit cimetière se tient toujours. Contre l’édifice, parmi les plus vieilles tombes, se trouve :

- celle du général Jean-Pierre BAILLOD (1771-1853). Après les campagnes révolutionnaires puis celles de l’Empire, il commanda en 1811 le département de la Manche. Baron d’Empire, candidat aux élections de 1827, il fut envoyé à la chambre des députés en 1830 et de 1831 à 1834 et devient ensuite membre du conseil général de la Manche.

- plusieurs membres de la famille BERTIN de la HAUTIÉRE (toujours propriétaire du château de la Brisette, à St-Germain), dont Amédée Joseph (1805-1875), qui fut, entre 1848 et 1849, député de l’Ille-et-Vilaine.

Dans une autre partie du cimetière, une personnalité peu connue, mais représentant pourtant un symbole fort : Alexandre RENAUD (1891-1966) était pharmacien, mais surtout il était en juin 1944 maire de ... Sainte-Mère-l’Eglise ! A ce titre, c’est lui qui accueillit les troupes alliées dans sa commune le 6 juin 1944. Avec lui repose son épouse, Simone RENAUD (1899-1988). Peu après le débarquement, sa photo parut à la une du magazine américain Life, la représentant, un bouquet à la main, en train de se recueillir sur la tombe d’un soldat américain, tué au combat. La photo la rendit célèbre aux États-Unis. Simone Renaud y devint le symbole de l’amitié de la France pour ses libérateurs et la reconnaissance pour les soldats venus à son secours. Dès lors, la femme du maire de Sainte-Mère-Église, « Mother of Normandy », servit de relais aux familles ayant perdu un des leurs en Normandie, entretenant avec eux une correspondance, les accueillant souvent lors de leurs pèlerinages.

Tous deux, après la guerre, écrivirent plusieurs ouvrages sur les évènements liés au débarquement et aux semaines qui suivirent (il fut à ce titre lauréat de l’Académie française).

Ce couple symbolique était assez populaire aux Etats-Unis pour qu’ils apparaissent dans le film Le Jour le plus long (1961). Ils étaient interprétés par Georges Wilson et Arletty.

Curiosité supplémentaire : la belle faute (corrigée) sur la plaque offerte par les vétérans.

.


Merci à David Lereverent pour le complément de photographies.


Commentaires

Logo de GRIFFON
SAINT-GERMAIN-DE-TOURNEBUT (50) : cimetière
lundi 11 février 2013 à 11h07 - par  GRIFFON

NON !!! PAS ... ARLETY ... Laquelle ,dans « Le jour le plus Long » tient le rôle de l’ institutrice (dont je ne me souviens plus le Nom,) qui voit dégringoler un parachutiste Américain dans son jardin et qui vient le raconter au Maire ... De mémoire ... dans ce film il n’ est pas fait mention de Madame Renaud ...
Merci de rectifier
Salutations

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
lundi 11 février 2013 à 15h36 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@GRIFFON :

Après avoir lu le casting du film « Le jour le plus long » dans différents sites du net, il apparaît clairement que l’actrice ARLETTY a campé le personnage de l’institutrice de Sainte-Mère-Eglise, Mme BARRAULT !

Seul le site « Wikimanche » affirme qu’ARLETTY a joué le rôle de la femme du maire de Sainte-Mère-Eglise, Mme Simone RENAUD !

Il est vrai aussi que dans la distribution des rôles, celui de Simone RENAUD n’apparaît pas !

DONC, IL Y A EFFECTIVEMENT UN OS !

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?