MOITIERS-D’ALLONNE (les) (50) : cimetière

visité en janvier 2013
mercredi 23 janvier 2013
par  Philippe Landru

La commune des Moitiers d’Allonne a été constituée, en 1818, par la réunion de Notre Dame d’Allonne et de Saint Pierre d’Allonne. Moitiers est une variante régionale du mot médiéval moustier (église). Ce nom s’explique par le fait que les deux églises paroissiales de Notre Dame et de Saint Pierre étaient situées l’une à côté de l’autre dans le même cimetière.

Suite au rétablissement du culte catholique (loi du 18 germinal an X soit le 8 avril 1802), le gouvernement ne pouvait accorder le titre de succursale qu’à l’une des deux anciennes églises paroissiales ce qui occasionna de vifs débats. Notre Dame obtint le titre de succursale et Saint Pierre lui fut annexée. La paroisse de Saint Pierre fut supprimée en 1908 et son église démolie en 1921 à l’exception du clocher qui était classé comme amer pour la navigation (c’est-à-dire un point de repère fixe et identifiable sans ambiguïté utilisé pour la navigation maritime).

JPEG - 42 ko
Avant et après...
Outre la disparition de l’église, la possibilité de voir l’évolution d’un cimetière à un siècle d’intervalle.

Le cimetière de la commune offre donc la curiosité de ses deux clochers : la base de celui qui a « perdu » son église sert désormais de columbarium !

Dans ce cimetière repose un Compagnon de la Libération : Jacques MOUCHEL-BLAISOT (1920-1990). Etudiant, il s’engagea immédiatement dans la Résistance et parvint à rejoindre Londres après bien des péripéties. Il fut envoyé en Syrie, puis en Libye, où il participa à la bataille d’El Alamein. Ce furent ensuite la Tunisie, puis l’Italie : il fut blessé un grand nombre de fois. Il participa encore à la libération de la Provence, puis à celle de la vallée du Rhône.



Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?