BRILLEVAST (50) : cimetière

visité en janvier 2013
jeudi 10 janvier 2013
par  Philippe Landru

Le cimetière de Brillevast entoure l’église. Son monument aux Morts honore tous les morts à la guerre y compris, et ce n’est pas si classique, celles de l’épopée napoléonienne.


Plusieurs tombes anciennes subsistent, en particulier à l’intérieur d’un enclos familial où se concentrent plusieurs tombes intéressantes :

- celle d’un écuyer, mousquetaire noir de la Garde du Roi (Marc Antoine Athanase Le Gardeur de Croisille), mort en 1803,

- Le tombeau décoré de son épouse, en très bon état, ce qui est rare pour des tombeaux du début du XIXe siècle,

- le général Jean LECOMTE (1903-1997), qui rejoignit le général Philippe Leclerc de Hautecloque à la 2e division blindée. Il suivit ce dernier en 1945 à son état-major en Indochine. Nommé au Maroc directeur de l’Intérieur (affaires politiques du protectorat) auprès du général Alphonse Juin, résident général, il devint en 1955 directeur du cabinet militaire du général Pierre Kœnig, ministre de la Défense nationale, et joua un rôle important pendant les négociations pour l’indépendance du Maroc. En 1956, il prit le commandement de l’École supérieure de guerre et de l’École d’état-major, puis commanda en 1959 le corps d’armée français en Allemagne. il fut enfin affecté en 1960 au Grand quartier général des puissances alliées en Europe (SHAPE).

On remarquera encore une étonnante épitaphe sur une des tombes du cimetière.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?