L’HERBIER Marcel (1888-1979)

Montparnasse - 3ème division
samedi 23 octobre 2010
par  Philippe Landru

Réalisateur de cinéma français de la première avant-garde, il fut aussi poète, juriste, théoricien du cinéma, fondateur de l’IDHEC, acteur majeur de l’organisation du cinéma français au sein des syndicats de cinéma, et pionnier de la télévision française.

Il découvrit le 7e art au service cinématographique de l’armée française pendant la Grande Guerre et devient l’une des figures de proue de l’impressionnisme. Influencé par la littérature symboliste, L’Herbier fut passionné par l’écriture avant de passer à la réalisation.

Pendant la période muette, L’Herbier fut l’un des maîtres du cinéma avec des films comme Eldorado (1921), L’Inhumaine (1924), Feu Mathias Pascal (1926), L’Argent, considérés comme des chefs d’œuvre de l’avant-garde française.

Ses films parlants les plus importants furent adaptés de l’oeuvre de Gaston Leroux (Le Mystère de la chambre jaune en 1930, Le Parfum de la dame en noir en 1931...).

Malgré son importance considérable dans l’histoire du cinéma, sa tombe discrète n’est absolument pas mise en valeur, son nom n’apparaissant même pas sur les plans du cimetière.


Retour au cimetière Montparnasse


Commentaires