ZARAÏ Rika (Rika Gozman : 1938-2020)

cimetière d’Oisy (58)
samedi 20 février 2021
par  Philippe Landru

Née dans une famille de pionniers juifs, elle dirigea un groupe musical de l’armée durant son service militaire avec lequel elle monta une comédie musicale, Cinq sur Cinq. Elle s’installa à Paris où elle décrocha des tournées ou anima des fêtes juives avant de rencontrer le producteur Eddie Barclay, qui lui offrit un contrat et lui fit enregistrer ses premiers tubes. Entre les années 1960 et 1970, les succès s’enchaînèrent (Casatschok, Sans chemise, sans pantalon...). Elle popularisa des standards israéliens, notamment en chantant Hava Naguila.

Victime d’un accident de la route en 1969, mais fut sauvée, selon elle, grâce à la « médecine douce », dont elle devint une ardente prosélyte. Elle connut un immense succès en librairies avec Ma médecine naturelle. Elle devint la risée des caricaturistes et des comiques, les journaux la qualifiant de « danger public ». Ses positions sur les bienfaits de produits naturels contre le cancer ou le sida lui valurent l’inimitié du milieu médical.

Elle fut inhumée dans la plus stricte intimité à Oisy où elle vivait depuis plusieurs années.


Merci à Eric Lallemang pour la photo.


Commentaires