VER-SUR-MER (14) : cimetière

dimanche 6 janvier 2019
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

Contre le mur de l’église Saint-Martin de la commune se trouve la tombe de l’architecte Edouard LAIR de BEAUVAIS (1790-1851). Nommé en 1820 architecte de la ville de Bayeux, il réalisa dans cette ville de nombreuses rénovations et édifications : il exécuta en particulier les travaux d’appropriation de l’ancien Hôtel-de-Ville pour y établir la Bibliothèque et la Galerie-Mathilde (1842) où se trouvait la tapisserie de la Reine Mathilde, inaugurée en grande pompe le dimanche 1er mai 1842.

Dans le nouveau cimetière de la commune en revanche repose le général Charles AILLERET (1907-1968), chef d’État-Major des armées de 1962 à 1968 et par ailleurs connu pour s’être opposé au putsch des généraux en Algérie en avril 1961 alors qu’il commandait la zone du Nord-Est constantinois. Il organisa le retrait de la France du commandement intégré de l’OTAN en 1966 et mit en place la stratégie établie par le général de Gaulle d’une défense nucléaire française « tous azimuts ». Après une tournée d’inspection dans l’océan Indien, il trouva la mort, avec sa femme et sa fille ainsi que douze autres personnes, dans un accident d’avion.


Merci à Nicolas Badin pour les photos.


Commentaires

Logo de cp
VER-SUR-MER (14) : cimetière
jeudi 24 octobre 2019 à 00h26 - par  cp

Deux hommes pressés. Le général Ailleret est mort comme le général Leclerc dans une catastrophe aérienne procédant tragiquement d’une sorte de « caporalisme » (Ce qui est fort de café à ce niveau « stellaire », 10 étoiles à eux deux...). Impétueux et autoritaires, tout deux exigent que leur avion décolle, pour en finir avec de longuettes tournées d’inspection, et comme on est dans l’armée, les équipages obéissent ! Pour Leclerc, la tempête de sable est déjà au programme, et pour Ailleret, l’ouragan arrive, qui risque de le bloquer à la Réunion. Et comme l’équipage, se pensant en repos, a pris du bon temps dans l’île, imaginant pouvoir récupérer, il est en fait sur les rotules, et à peine décollé, l’avion vire prématurément vers la montagne, inexplicablement, officiellement...

Logo de cp
lundi 21 février 2022 à 12h21 - par  cp

Quand j’ai intégré EDF en 1982, un des grands chefs s’appelait François Ailleret. Il dirigeait la direction de la distribution, la mienne, et finira par devenir le chef de tout, en tant que directeur général ! Il était polytechnicien comme feu son oncle Charles, le général. Et fils de Pierre Ailleret, X aussi, un des quatre directeurs fondateurs de EDF, en 1946, il créa la direction des études et recherche, entité prestigieuse qui a mis au point l’interconnexion électrique du pays, et ensuite le nucléaire civil. Je digresse mais tout ça pour dire que mort presque centenaire à Bourron-Marlotte en 1996, il y repose et il manque son nom sur la fiche du cimetière !
.
Charle Ailleret est resté dans la légende gaullienne comme un des « quatre généraux de l’apocalypse », avec Gallois, Beaufre et Poirier, auxquels de Gaulle confia la mission de bâtir la force de frappe française. Dans un milieu très Algérie française, il était méfiant avec ses pairs. De ma maison bretonne, au bord de l’eau, je vois jours et nuits, à deux km, l’Île Longue. Ce fleuron est aussi un morceau de l’œuvre d’Ailleret ! Brel disait drôlement que pour s’endormir, le soir, il comptait les frères Marouani  !
.
Moi j’aurais pu compter les Ailleret  ! En plus, habitant le Chesnay où débordait le Shape (L’Otan), par le principe des vases communiquant, vidant le Chesnay, on remplissait l’Île Longue, où naquit une de mes ancêtres.
.
C’est dans la presse locale de l’époque que l’on trouve des éléments sur cet accident, dont le témoignage du personnel de l’aéroport qui a vu un équipage fatigué repartir trop vite de la Réunion, du fait d’un planning précipité. Et la chappe de plomb qui tombe sur ce genre d’affaire dès qu’un haut gradé est impliqué laisse peu de chance à une enquête médiatique.
.
La catastrophe du vol Rio-Paris laisse entrevoir une explication identique. Un équipage qui retrouve les épouses sur place, un commandant fraîchement divorcé qui veut en mettre plein la vue à sa nouvelle fiancée, et on repart vers Paris un peu fatigué. Les pilotes d’Ailleret étaient partis faire de la plongée, pensant avoir quelques jours de repos, et sortis de l’eau, ils apprennent qu’il fallait reprendre le manche...

Logo de Ailleret
dimanche 20 février 2022 à 18h58 - par  Ailleret

Cher CP,
Des commentaires de haut-vol si je puis m’exprimer ainsi. Que savez vous de cette affaire ? Qui cherchez-vous à salir ? Depuis quand des pilotes militaires aguerris ne sont-ils plus capables, même très fatigués, de distinguer la gauche et la droite ? Avez-vous lu le rapport d’enquête ? D’où tenez vous que les pilotes avaient pris du bon temps ? Savez vous ce qu’est le métier d’un pilote militaire chargé de transporter le plus haut gradé de l’armée ? Votre commentaire est insultant pour toutes ces personnes tragiquement disparues, pour leurs familles. Etait-ce bien utile ?

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?