CERS (34) : cimetière vieux

mardi 30 octobre 2018
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

Dans le cimetière de Cers repose l’acteur principal d’un fait-divers dramatique des années 90.

En mai 1993, Érick SCHMITT (1951-1993), un entrepreneur chômeur et dépressif retint pendant deux jours en otage une classe de maternelle à Neuilly-sur-Seine (92), armé d’un pistolet d’alarme et ceinturé d’explosifs. Il fut finalement exécuté par des policiers du Raid qui prirent d’assaut l’école, sans faire de victime parmi les otages.

Le négociateur du RAID vit dans cette prise d’otage l’acte désespéré d’un homme à bout, en manque de reconnaissance, et une façon, pour lui, d’accomplir un suicide par procuration.

Cette médiatique affaire « Human Bomb » fut pour Nicolas Sarkozy, alors maire de Neuilly, ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, l’occasion de prendre une stature médiatique de premier plan qu’il n’avait pas auparavant (il s’imposa dans la cellule de crise et intervint personnellement dans la libération de plusieurs enfants). Une polémique suivit l’affaire quant à la nécessité de la mort du preneur d’otages qui, ayant été drogué et étant endormi lors de l’assaut, ne constituait plus un danger.


Merci à Bernadette Bessodes pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?