ROCHAMBEAU Jean-Baptiste-Donatien de Vimeur de (1725-1807)

Cimetière de Thoré-la-Rochette (41)
lundi 7 août 2017
par  Philippe Landru

Engagé à seize ans une carrière militaire, il combattit sur tous les champs de bataille européens. Il se distingua dans la guerre de la Succession d’Autriche et dans la guerre de Sept Ans. A la suite de cette dernière, Rochambeau fut en France l’un des promoteurs des réformes militaires qui furent, alors qu’il n’était plus en service, à la base des succès des armées de la Révolution Française. Choisi par Louis XVI en 1779 pour commander le corps expéditionnaire de secours aux insurgés américains, il participa de manière déterminante à la bataille de Yorktown aux côtés de Georges Washington.

JPEG - 65.8 ko
La bataille de Yorktown par Auguste Couder
Rochambeau est le personnage principal, qui tend le bras. A sa gauche, George Washington. Derrière figure La Fayette.

Revenu dans un pays déchiré par la Révolution Française, il fut élevé au rang de Maréchal de France en 1791 (il fut le dernier maréchal de l’Ancien Régime) avant d’être jeté en prison à la Conciergerie par la Terreur. Sauvé par la mort de Robespierre, il revint finir sa vie en son château de Rochambeau, près de Vendôme.

Dans ce tombeau familial repose également

- Philippe Auguste Donatien de Vimeur de ROCHAMBEAU (1787-1863), son petit-fils. Officier de marine sous le Consulat puis officier d’infanterie sous l’Empire, il prit part à l’opération de Saint-Domingue. Il fut fait pair de France sous la Monarchie de Juillet.

- Eugène Achille Lacroix de Vimeur de ROCHAMBEAU (1836-1897), fils adoptif du précédent, qui fut maire de Thoré mais également historien et archéologue.

La création même du premier mausolée voulue par la veuve du maréchal fut une âpre bataille administrative. La législation ayant changé, l’inhumation étant désormais interdite autour de l’église, la tombe du maréchal fut la première à être érigée dans le cimetière de Thoré-la-Rochette. Il fallait cependant pour cela acquérir la parcelle et verser des dons au bureau de charité de la commune. Ce n’est finalement qu’en 1809 que l’accord de construction du mausolée fut donné dans une lettre signée par l’empereur alors basé à Schönbrünn. C’est grâce aux courriers de la maréchale qu’il est aujourd’hui possible de retracer ces péripéties dont celle du dossier qui dut patienter trois mois en mairie : le maire était aux vendanges. Et c’est 60 ans plus tard, en 1868 que le monument connut une nouvelle évolution. Il y a eu modification de la tombe avec l’ajout de six caveaux, d’un soubassement pour supporter le monument initial.


Article de la Nouvelle République - 6 août 2017


Au cimetière de Thoré-la-Rochette, les travaux de réfection partielle du monument funéraire du maréchal de Rochambeau, conduits depuis octobre dernier, viennent de se terminer. Il s’agissait de rénover le tombeau de 1809, qui fut la première tombe du nouveau cimetière de l’époque.

Le monument initial, en marbre des Pyrénées, avait été transformé et surélevé en 1868 par Édouard Marganne, avec la création d’un soubassement en pierre de Chauvigny (caveau six places). Deux tombes latérales ont été rajoutées en cohérence avec le monument initial. A ce jour, l’idée est de restaurer l’ensemble en raison de pierres disjointes, de cassures, de taches, et surtout d’inscriptions effacées.
Ce travail a été confié aux maîtres artisans Jean-Daniel Bellamy (graveur lapidaire) et Pascal Romano (maçonnerie). L’installation des plaques restaurées s’est opérée cette semaine.
Cette réfection a été rendue possible par Guy Lacroix de Vimeur de Rochambeau et Nathalie de Gouberville en tant que maîtres d’ouvrage, l’architecte en charge du projet Pierre-Louis Denizot, le géologue Henri-Jean Soudet, les membres de la Fondation du patrimoine Pascale Desurmont et Ludivine Hubert, l’association des Amis de Rochambeau en Vendômois présidée par Gérard Ermisse, le conseil départemental, la DMPA et la réserve parlementaire du député Maurice Leroy.
Une journée d’inauguration est programmée le 9 septembre prochain.


Commentaires