Attentats de novembre 2015

samedi 21 novembre 2015
par  Philippe Landru

Au début, on s’est mis à regarder les listes des victimes des attentats de novembre pour voir avec appréhension si n’y figuraient pas des proches, plus ou moins lointains, plus ou moins perdus de vue… Progressivement, ces identités de gens que l’on ne connaissait pas pour la plupart ont pris corps : Houda et Halima, Nick Alexander, Stéphane et Pierre de Chez Livio, et tant d’autres encore, sont devenus étrangement familiers ces derniers jours… Pas une revue, pas un site Internet, qui n’ait dressé la liste, la plus exhaustive possible, des victimes de ce drame. La réalité est que plus le risque de voir des proches parmi eux s’éloignait, plus on prenait conscience que ce réflexe de donner des identités à ces gens, et au-delà même des petites biographies, correspondait simplement à redonner de l’humanité à des actes qui n’en avaient pas. L’action des terroristes, frappant aveuglément, est justement d’être dans le déni de l’identité humaine. Je crois que l’obstination de beaucoup à retracer ces parcours interrompus tragiquement à un moment similaire équivaut à panser cette brèche, à défaut de faire mieux.

Rapidement, des habitués de mon site, par des mails, ont commencé à me donner des indications pour les obsèques. Je ne savais pas trop quoi en faire. Ce site a vocation, dans son essence, a pouvoir présenter une page consacrée à ces victimes. Je l’avais d’ailleurs fait pour les victimes des attentats de janvier, mais il est vrai qu’ils étaient moins nombreux, et que la notoriété de beaucoup d’entre-eux justifiait leur présence dans un site aux finalités nécropatrimoniales. En outre, habitant dans le quart nord-Est de Paris, et enseignant dans un lycée à proximité des événements, ceux-ci prenaient une résonnance particulière : je ne connais aucun parisien qui, plus ou moins directement, n’ait pas un lien avec une de ces victimes. Certains élèves de mon lycée ont perdu un parent, un ancien élève qui passait son bac l’an dernier était dans la fosse du Bataclan (il s’en est heureusement sorti). Mon lycée, qui est à une centaine de mètres de l’Hypercacher de janvier, est à peine plus loin, dans la direction opposée, du comptoir Voltaire où s’est fait exploser un des terroristes.

Malgré tout, je ne savais pas trop quoi faire, ne souhaitant pas être taxé de voyeurisme, voire d’opportunisme ! Un message daté de ce matin m’a fortement perturbé : un membre de la famille de l’une des victimes (que je ne connaissais pas) m’a indiqué que cette personne était un fidèle de mon site, qu’il venait visiter tous les jours, dont il faisait une publicité ardente au point (sic) de « nous bassiner un peu » ! Ce proche me demandait simplement si je comptais faire un article consacré à ces attentats.

C’est dans cette perspective que j’ouvre cette page : redonner de l’identité, de l’humanité et du sens à des actes qui en sont dépourvus. Bien des familles, on s’en doute, ne communiqueront rien sur les obsèques de leur proche, ce qui est bien légitime. Il va sans dire que si des proches s’opposaient à la mention d’obsèques ou d’un lieu d’inhumation, je supprimerais cette mention sur cette page. J’ai pris pour bas la liste de Mediapart, qui contient quelques lignes pour chaque victime.

Le dernier bilan des attentats du 13 novembre est de 130 morts et 351 blessés. L’identité de la très grande majorité des victimes tuées par les terroristes a été divulguée par leurs proches ou amis sur les réseaux sociaux ou sur différents sites de médias ou de presse, ou dans certains cas par des organismes ou entreprises où ils travaillaient. Mediapart a rassemblé ces informations publiques pour établir la liste suivante, qui regroupe 123 victimes. Les photos des visages des victimes sont visibles sur le site de Francetvinfo. Une infographie avec des informations nominatives se trouve sur le site de l’AFP.


TUÉS AU BATACLAN


- Stéphane Albertini, chef de salle du restaurant italien Chez Livio, à Neuilly, apprécié des joueurs du PSG, cousin de Pierre Innocenti (voir ci-après) : inhumé au cimetière ancien de Neuilly (92).

- Nick Alexander, 36 ans, Britannique, originaire de Colchester, amateur de rock, s’occupait des produits de merchandising du groupe Eagles of Death Metal.

- Jean-Jacques Amiot, 68 ans, Parisien, oncle d’une élue de Quimper, marié, père de deux filles et grand-père de deux petits-enfants, fondateur de la société de sérigraphie Art Go.

- Thomas Ayad, 32 ans, originaire d’Amiens, chef de produit pour le label de musique Mercury Records, rattaché à Universal Music Group : crématisé à Amiens (80).

- Guillaume B. Decherf (Barreau-Decherf), 43 ans, natif de la Meuse, journaliste aux Inrockuptibles, chroniqueur de rock : inhumé au cimetière Montparnasse [1] de Paris (75).

- Emmanuel Bonnet, 47 ans, de la Chapelle-en-Serval (Oise), employé à la RATP, joueur de basse, marié, deux enfants, était au concert avec l’un d’eux qui est sain et sauf.

- Maxime Bouffard, 26 ans, originaire de Coux-et-Bigaroque dans le Périgord, joueur de rugby amateur, Parisien depuis cinq ans, réalisateur : inhumé au cimetière de Coux (24).

- Quentin Boulenger, 29 ans, chef de projet digital chez L’Oréal, originaire de Reims, vivait dans le XVIIe arrondissement de Paris.

- Élodie Breuil, 23 ans, originaire de Boulogne-Billancourt, étudiante en design à l’école de Condé, dans le XVe arrondissement de Paris.

- Claire Camax, 35 ans, originaire d’Avignon, dessinatrice graphiste, vivait à Houilles avec ses deux enfants, était au Bataclan avec son mari, blessé : crématisée au Père Lachaise (75).

- Nicolas Catinat, 37 ans, originaire de Domont, Val-d’Oise, où il était artisan menuisier.

- Baptiste Chevreau, 24 ans, originaire de Tonnerre (Yonne), musicien, petit-fils de la chanteuse Anne Sylvestre, vivait à Paris depuis cinq ans : inhumé au cimetière de Vézannes (89).

- Nicolas Classeau, 43 ans, avait été lycéen à Émerainville en Seine-et-Marne, directeur de l’IUT Marne-la-Vallée, où travaillait Matthieu Giroud (voir ci-après), père de trois enfants ; sa compagne a été blessée : inhumé au Père Lachaise [2] de Paris (75).

- Anne Cornet, 29 ans, originaire de Ville-Houdlémont, en Lorraine, vivait à Saint-Germain-en-Laye avec son mari Pierre-Yves Guyomard, tué aussi (voir ci après) : : inhumée au au cimetière de Croissy-sur-Seine (78).

- Precilia Correia, 35 ans, Franco-Portugaise, habitante d’Asnières-sur-Seine, salariée à la Fnac, tuée avec son ami Manu Perez (voir ci-après) : inhumée au cimetière des Prazeres de Lisbonne (Portugal). Sa mère ne voulait pas que Précilia repose sur le sol du pays qui a vu mourir sa fille.

- Elsa Delplace San Martin, 35 ans, Parisienne d’origine chilienne, mère d’un petit garçon de 6 ans, co-fondatrice de l’agence Les Pro’créatives, tuée avec sa mère Patricia San Martin (voir ci-après).

- Alban Denuit, 32 ans, né en 1983 à Marmande, plasticien enseignant à Bordeaux-Montaigne, sculpteur, vivait à Bordeaux : inhumé au cimetière Granon de Marmande (47).

- Vincent Detoc, 38 ans, originaire de L’Haÿ-les-Roses, architecte, guitariste amateur, marié, père de deux enfants, vivait à Gentilly.

- Elif Dogan, 26 ans, Belge d’origine turque, Liégeoise, travaillait dans une société d’informatique avant de rejoindre son compagnon Milko Jozic à Paris (voir ci-après).

- Fabrice Dubois, 46 ans, marié, deux enfants, rédacteur concepteur chez Publicis conseil, notamment pour des publicités pour les chewing-gums Hollywood, vivait à Médan dans les Yvelines : inhumé au cimetière de Villennes-sur-Seine (78).

- Romain Dunay, 28 ans, professeur d’anglais à l’ensemble scolaire catholique Saint-Michel de Picpus (Paris et Saint-Mandé), et musicien.

- Thomas Duperron, 30 ans, originaire d’Alençon, responsable communication de la salle de concerts parisienne La Maroquinerie, vivait à Saint-Ouen : inhumé dans la Manche (50).

- Mathias Dymarski, 22 ans, originaire de Metz, ingénieur ESITC (école supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction), considéré comme l’un des plus doués des « streeters » français (pratiquant du vélo acrobatique), tué avec sa compagne Marie Lausch (voir ci-après) : obsèques en l’église Sainte-Thérèse de Metz (57).

- Germain Ferey, 36 ans, originaire de Vienne-en-Bessin, dans le Calvados, travaillait dans la production et l’illustration audio-visuelle, habitait Paris, était au concert avec son ami Antoine Mary (voir ci-après) : inhumé au cimetière Montparnasse [3] de Paris (75).

- Grégory Fosse, 28 ans, natif de Gambais dans les Yvelines, programmateur musical pour la chaîne D17, vivait à Paris inhumé au cimetière de Gambais (78).

- Christophe Foultier, 39 ans, directeur artistique chez Havas Life Paris, marié, deux enfants, vivait à Courbevoie.

- Julien Galisson, 32 ans, originaire d’Orvault (Loire-Atlantique), habitant à Nantes, célibataire, fan de musique, était au concert avec une amie qui a eu la vie sauve : inhumé au cimetière d’Orvault (44).

- Suzon Garrigues, 21 ans, étudiante en troisième année de licence de lettres modernes appliquées à la Sorbonne : inhumé au Père Lachaise [4] de Paris (75).

- Juan Alberto Gonzalez Garrido, 29 ans, Espagnol, a vécu à Madrid, ingénieur au Centre national d’équipement nucléaire d’EDF à Montrouge, habitait à Paris depuis deux ans avec son épouse, présente avec lui au Bataclan, qui n’a pas été tuée dans l’attaque  : inhumé à Grenade (Espagne).

- Mayeul Gaubert, 30 ans, originaire de Morey en Saône-et-Loire, juriste, Parisien : obsèques en la cathédrale Saint-Vincent, de Chalon-sur-Saône (71).

- Matthieu Giroud, 39 ans, originaire de Jarrie (Isère), géographe, enseignant à l’IUT de Marne-la-Vallée dirigée par Nicolas Classeau (voir plus haut), marié, père d’un garçon de 3 ans, vivait à Paris avec son épouse, actuellement enceinte.

- Cédric Gomet, 30 ans, originaire de Foucherans, dans le Jura, Parisien, travaillait pour la chaîne de télévision TV5 monde, guitariste du groupe d’électro-rock « First All The Machines » : crématisé au cimetière-Nord de Dole (39).

- Nohemi Gonzalez, 23 ans, Américaine d’origine mexicaine, étudiante en art à l’université d’État de Long Beach, Californie, séjournait à Paris dans le cadre d’un programme d’échange de six mois.

- Pierre-Yves Guyomard, 43 ans, ingénieur du son, professeur de sonorisation à l’ISTS (école de son), marié avec Anne Cornet, morte avec lui (voir plus haut) : inhumé au au cimetière de Croissy-sur-Seine (78).

- Olivier Hauducœur, 44 ans, Parisien, ancien élève de l’École nationale supérieur d’ingénieurs de Caen, coureur de cross amateur, travaillait chez Arval, filiale de location automobile de BNP Paribas.

- Frédéric Henninot, 45 ans, employé de la Banque de France à Cergy, père de deux enfants, était au Bataclan avec sa compagne Stéphanie, blessée.

- Pierre-Antoine Henry, 36 ans, Parisien, ingénieur (architecte système) chez Sagem puis chez Tns-MARS, marié, père de deux petites filles.

- Mathieu Hoche, 37 ans, originaire de Siouville-Hague (Manche), cameraman pour la chaîne France 24, père d’un garçon de 9 ans, vivait à Montreuil.

- Pierre Innocenti, 40 ans, restaurateur, patron de Chez Livio, à Neuilly, qu’il dirigeait avec son frère, à la suite de leurs père et grand-père, tué en même temps que son chef de salle Stéphane Albertini (voir plus haut).

- Nathalie Jardin, 31 ans, régisseuse au Bataclan, originaire de Marcq-en-Barœul (Nord), Parisienne  : inhumée au cimetière de Ronchin (59).

- Marion Jouanneau, 24 ans, de Chartres où elle a été élève au lycée Marceau, étudiante, assistait au concert d’Eagles of Death Metal accompagné de son petit ami  : inhumée au cimetière Saint-Chéron de Chartres (28).

- Milko Jozic, 47 ans, Belge, Liégeois, ingénieur, vivait à Paris depuis plusieurs mois avec sa compagne Elif Dogan, tuée en même temps que lui (voir plus haut).

- Jean-Jacques Kirchheim, 44 ans, Parisien originaire de Saint-Maur, salarié de Free, amoureux du rock, était au concert avec deux amis et sa compagne, qui ont survécu : obsèques en l’église Notre-Dame du Rosaire de Saint-Maur des Fossés (94).

- Nathalie Lauraine, 39 ans, Russe et Française, mère de trois enfants, était au concert avec son mari qui a été blessé : inhumée au Père Lachaise [5] de Paris (75).

- Marie Lausch, 23 ans, originaire de Saint-Julien-lès-Metz, étudiante en communication à la NEOMA Business school de Reims, en stage à Paris, tuée avec son compagnon Mathias Dymarski (voir plus haut) : obsèques en l’église Sainte-Thérèse de Metz (57).

- Renaud Le Guen, 29 ans, habitant de Savigny-sur-Orge, conseiller service chez MAN Truck&Bus (constructeur de camion et d’autocars), était au concert avec sa compagne Floriane, rescapée.

- Gilles Leclerc, 32 ans, fleuriste à Saint-Leu-la-Forêt, fan de rock et de formule 1, était au Bataclan avec sa petite amie qui est saine et sauve : obsèques en l’église Saint-Gilles de Saint-Leu-la-Forêt, puis inhumation au cimetière de Baillet-en-France (95).

- Christophe Lellouche, 33 ans, Parisien, musicien, avait créé une agence de communication, Luminol : inhulé dans l’Orne (61).

- Antoine Mary, 34 ans, originaire de Caen, développeur, avait travaillé chez Milky, agence parisienne de communication web, était au Bataclan avec son ami Germain Férey, tué lui aussi (voir plus haut) : obsèques en l’église Saint-Joseph de Caen (14).

- Cédric Mauduit, 41 ans, fils d’un technicien agricole et d’une institutrice de la Manche, directeur de la modernisation au conseil départemental du Calvados, marié, père de deux enfants, habitait à Lion-sur-Mer après avoir été parisien : inhumé au cimetière Saint-Gabriel de Caen (14).

- Isabelle Merlin, 44 ans, ingénieur à Rambouillet : inhumée au cimetière d’Équihen-Plage (62).

- Fanny Minot, 29 ans, monteuse pour l’émission Le Supplément de Canal plus.

- Yannick Minvielle, 39 ans, originaire d’Épervans en Saône-et-Loire, vivait et travaillait à Paris, où il était directeur de création chez Red/Publicis, et chantait dans un groupe de rock  : obsèques à Epervan (71).

- Cécile Misse, 32 ans, originaire de Gap (Hautes-Alpes), chargée de production au théâtre Jean-Vilar de Suresnes, tuée avec son compagnon Luis Felipe Zschoche Valle (voir ci-après)  : inhumée au cimetière Saint-Roch de Gap (04).

- Marie Mosser, 24 ans, originaire de Nancy, travaillait pour le label Mercury Music group (Universal Music France)  : crématisée après des obsèques en la basilique du Sacré-Coeur de Nancy (54).

- Quentin Mourier, 29 ans, originaire de Rouffach dans le Haut-Rhin, architecte (ENSA de Versailles), avait été chargé d’étude à l’Atelier international du Grand Paris et travaillait pour le projet Vergers Urbains, association du XVIIIe arrondissement de Paris qui plante des arbres fruitiers dans les quartiers parisiens : inhumé au cimetière de Rouffach (67).

- Christophe Mutez, environ 40 ans, d’une famille de Traînou (Loiret), près d’Orléans, consultant informatique : inhumé au Père Lachaise [6] de Paris (75).

- Hélène Muyal, 35 ans, Parisienne, maquilleuse-coiffeuse, travaillait aussi dans la mode, était mariée et mère d’un enfant de dix-sept mois.

- Bertrand Navarret, 37 ans, originaire de la région de Tarbes, charpentier à Capbreton, amateur de surf, était de passage à Paris : inhumé au cimetière nouveau de Bernac-Debat (65).

- Christopher Neuet-Shalter, 39 ans, originaire de Levallois, consultant formateur en marketing digital, vivait à Clichy avec sa compagne et leur fille de 11 ans.

- Lola Ouzounian, 17 ans, était au concert avec son père, qui n’a pas été tué : inhumée au cimetière parisien de Bagneux (92).

- David Perchirin, 45 ans, ancien étudiant à Sciences Po Rennes, journaliste devenu instituteur à Bagnolet  : crématisé au Père Lachaise, urne déposée au columbarium (75)..

- Aurélie de Peretti, 33 ans, d’une famille originaire de Corse, infographiste, avait travaillé dans des restaurants, habitait Saint-Tropez, et était venue à Paris pour le concert : obsèques à Saint-Tropez (83). Son cercueil a été décoré par huit dessinateurs et street artistes, suite à une demande sur les réseaux sociaux de sa soeur Delphyne.

- Manu Perez, 40 ans, travaillait pour Polydor (Universal Music France), père de deux filles, était le compagnon de Precilia Correia (voir plus haut).

- Franck Pitiot, 33 ans, habitant de Meudon (Hauts-de-Seine), ingénieur diplômé de l’Esstin Nancy, travaillait chez MCCF, société de construction.

- Caroline Prenat, 24 ans, Lyonnaise, graphiste, diplômée de l’école d’Arts appliquées de Lyon, venait de s’installer à Paris : obsèques en l’abbaye Saint-Martin-d’Ainay, à Lyon (69), en présence de Gérard Collomb, puis inhumation au cimetière de Vernaison (69).

- François-Xavier Prévost, 29 ans, originaire de Lambersart près de Lille, diplômé de l’Institut supérieur de commerce international de Dunkerque, était chef de publicité à l’agence LocalMedia à Lille, après plusieurs années chez Havas à Paris : obsèques en l’église Sainte-Calixte à Lambersart (59).

- Armelle Pumir Anticevic, 46 ans, Parisienne, chef de fabrication chez Logic Design Studio, était au Bataclan avec son mari, Joseph, rescapé : inhumée au Père Lachaise [7] de Paris (75).

- Richard Rammant, 53 ans, Parisien originaire du Lot, biker, fidèle du Cahors Blues Festival, marié, père de deux enfants, était au concert avec son épouse Marie-Do, blessée en même temps que lui mais rescapée.

- Valentin Ribet, 26 ans, avocat au cabinet Hogan Lovells, Parisien. : inhumé au cimetière de Choisel (78).

- Matthieu de Rorthais, 32 ans, Parisien.

- Estelle Rouat, 25 ans, originaire de Concarneau, professeur d’anglais au collège Gay-Lussac de Colombes, était au Bataclan avec son ami, blessé : crématisée, ses cendres ont été dispersées en face du port de Trévignon (29).

- Thibault Rousse Lacordaire, 36 ans, Parisien, ancien élève de l’établissement catholique Notre-Dame de Sainte-Croix à Neuilly, contrôleur de gestion chez Colony capital, fonds d’investissement qui a été actionnaire du Paris Saint-Germain, et bénévole à l’association le Relais Frémicourt.

- Raphael Ruiz, 37 ans, Parisien, originaire de Grenoble où il avait été élève à Sciences Po, rédacteur chez Ubiqus, guitariste et passionné de musique : inhumé au cimetière de Chatuzange-le-Goubet (26).

- Madeleine Sadin, 30 ans, Parisienne, professeur de français au collège Adolphe-Chérioux à Vitry-sur-Seine.

- Lola Salines 28 ans, Parisienne, éditrice chez Gründ, membre de la ligue sportive La Boucherie de Paris, équipe de roller derby (sport d’équipe sur patin à roulettes) : inhumée au Père Lachaise [8] de Paris (75).

- Patricia San Martin, 61 ans, chilienne, exilée en France depuis le coup d’État de 1973, fonctionnaire à la mairie de Sevran, tuée en même temps que sa fille Elsa Delplace San Martin (voir plus haut).

- Hugo Sarrade, 23 ans, étudiant en intelligence artificielle à l’université de Montpellier, passait le week-end chez son père à Paris  : inhumé au cimetière Saint-Lazare de Montpellier (34).

- Maud Serrault, 37 ans, Parisienne, mariée, directrice de marketing de la société d’hôtels Best Western France, était au concert avec son époux, qui n’a pas été tué.

- Sven Silva Perugini, 29 ans, du Venezuela, né à Caracas, domicilié depuis deux ans à Palma de Majorque, était au Bataclan avec deux amis vénézuéliens.

- Valeria Solesin, 28 ans, Italienne de Venise, Parisienne depuis quatre ans, doctorante en sociologie à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, bénévole pour l’ONG italienne Emergency : inhumée au cimetière San Michele de Venise (Italie).

- Fabian Stech, 51 ans, né à Berlin, marié, père de deux enfants, installé en France depuis 1994, docteur en philosophie, critique d’art, vivait à Dijon où il était professeur au lycée privé Les Arcades : inhumé au cimetière des Pejoces de Dijon (21).

- Claire Tapprest-Maitrot, 23 ans : inhumée au cimetière parisien de Charonne (75).

- Ariane Theiller, 24 ans, a vécu près de Lille, a suivi un cursus à l’université de Strasbourg, était auteur d’un mémoire de master sur les super héros, habitait Montreuil et travaillait à Paris chez Urban Comics, filiale de Dargaud qui édite des bandes dessinées américaines : cérémonie au Père Lachaise de Paris (75).

- Éric Thomé, 39 ans, ancien élève au lycée de Sèvres, photographe et graphiste, créateur de l’agence We are Ted à Paris, était père d’une petite fille et en attendait une deuxième.

- Olivier Vernadal, 44 ans, dit Dado, originaire de Ceyrat, Puy-de-Dôme, agent des impôts à Paris, ancien joueur de foot dans l’équipe de Ceyrat, habitait dans le XIe arrondissement, non loin du Bataclan : inhumé au cimetière de Ceyrat (63).

- X, environ 30 ans, Paris (le nom a été retiré à la demande de la famille de cette personne).

- Luis Felipe Zschoche Valle, 35 ans, Chilien, Parisien depuis huit ans, guitariste et chanteur dans le groupe de rock Captain Americano, compagnon de Cécile Misse, tuée avec lui au Bataclan  : inhumé au cimetière Saint-Roch de Gap (04).


À LA BELLE ÉQUIPE, 92, RUE DE CHARONNE, DANS LE XIE


- Ludovic Boumbas, 40 ans, d´origine congolaise, a grandi à Lille, était employé chez Fedex : inhumé au cimetière de Lille-Sud (59).

- Ciprian Calciu, 32 ans, Roumain, et sa compagne Lacramioara Pop, Roumaine aussi, parents d’un enfant de 18 mois, ont été tués ensemble.

- Romain Didier, 32 ans, Parisien, originaire de Sury-en-Vaux, dans le Sancerrois, avait travaillé pour le Little Temple Bar, à Paris, tué avec son amie Lamia Mondeguer, qui travaillait pour l’agence artistique Noma Talents : inhumé au cimetière de Sury-en-Vaux (18).

- Justine Dupont, 34 ans, habitant Montreuil, responsable de résidences sociales : inhumée au cimetière Montparnasse [9] de Paris (75).

- Romain Feuillade, 31 ans, originaire de Gilly-sur-Isère, en Savoie, Parisien, restaurateur.

- Véronique Geoffroy de Bourgies, 54 ans, ancien mannequin, ex-journaliste à Madame Figaro et à ParisObs, fondatrice du site Jemesensbien.fr, mariée, deux enfants.

- Cédric Ginestou, 27 ans, Parisien originaire de Laval.

- Michelli Gil Jaimez, 27 ans, Mexicaine, travaillait au café des Anges comme Houda Saadi  : rapatriée pour des obsèques au Mexique.

- Thierry Hardouin, 36 ans, policier à Bobigny, père de deux enfants, mort avec sa compagne, Marie-Aimée Dalloz, 34 ans, Parisienne, qui travaillait chez Amundi, société d’épargne salariale : inhumés ensemble au cimetière Montparnasse [10] de Paris (75).

- Djamila Houd, 41 ans, Parisienne, originaire de Dreux, travaillait dans le prêt-à-porter, mère d’une fille de huit ans, mariée au propriétaire de La Belle Equipe, morte dans ses bras  : inhumée au carré musulman du cimetière de Dreux (28).

- Hyacinthe Koma, originaire du Burkina Faso, serveur au restaurant Les Chics Types, dans le XIXe arrondissement de Paris.

- Guillaume Le Dramp, originaire de Cherbourg, travaillait dans un restaurant, avait fêté ses 33 ans à La Belle Équipe où il a été tué : obsèques en la basilique Sainte-Trinité de Cherbourg (50).

- Victor Muñoz, 25 ans, fils d’un élu du XIe arrondissement : inhumé au Père Lachaise [11] de Paris (75).

- Halima Saadi, 37 ans, d’origine tunisienne, mère de deux enfants  : inhumée au carré musulman d’un cimetière parisien -Bobigny ?- (93).

- HoudaSaadi étaient à La Belle équipe pour fêter les 35 ans de cette dernière ; une grande partie des 18 victimes de La Belle Équipe était venue pour l’anniversaire : inhumé au cimetière de Sidi Rézig de Menzel Bourguiba (Tunisie).


TUÉS AU PETIT CAMBODGE, 20, RUE ALIBERT, DANS LE XE ARRONDISSEMENT


- Alva Berglund, 25 ans, Suédoise, originaire de la ville de Västeras

- Chloé Boissinot, 25 ans, originaire de Château-Larcher dans la Vienne, dînait avec son compagnon, blessé. Vivait à Paris, travaillait au bar Le Verre Volé : obsèques en la cathédrale de Poitiers (86).

- Asta Diakité, cousine du footballeur Lassana Diarra, a été tuée à proximité du Petit Cambodge alors qu’elle faisait des courses : après une cérémonie à la mosquée de Pantin, son corps fut rapatrié au Mali.

- Raphael Hilz, 28 ans, architecte, originaire de Garmisch, en Allemagne, travaillait au cabinet Renzo Piano Building Workshop, à Paris, dînait au Petit Cambodge avec deux collègues.

- Amine Ibnolmobarak, 29 ans, Marocain, architecte, encadrant à l’école national supérieure d’architecture du quai Malaquais. Son épouse a été blessée  : inhumé au cimetière Ben Massoud de Rabat (Maroc).

- Justine Moulin, 23 ans, étudiante à Paris.

- Anna Petard Lieffrig, 24 ans, graphiste et sa sœur Marion Petard Lieffrig, 30 ans, musicologue  : obsèques en la cathédrale de Blois (41). Inhumées au cimetière de Monthou-sur-Bièvre (41).

- Sébastien Proisy, 38 ans, originaire de Valenciennes, diplômé de Sciences Po, avait travaillé dans un cabinet d’avocats  : inhumé au cimetière d’Hasnon (59).

- Stella Verry, 36 ans, médecin généraliste au Pôle de Santé les Eiders, à Paris  : inhumée au cimetière des Moussets de Cormeilles-en-Parisis (95).


TUÉES AU CAFÉ LE CARILLON


- Charlotte Meaud et Émilie Meaud, sœurs jumelles de 30 ans, Parisiennes, Charlotte était chargée de développement de start-up, Émilie architecte.


TUÉ AU BAR LA BONNE BIÈRE


- Nicolas Degenhardt, 37 ans, Parisien, originaire du Mans:obsèques en la cathédrale Saint-Julien du Mans (72).


TUÉE RUE DE LA FONTAINE-AU-ROI


- Lucie Dietrich, 37 ans, Parisienne originaire de Recologne, près de Besançon, graphiste, salariée de L’Étudiant, sœur du fondateur de la marque de montres Dietrich : crématisée au Père Lachaise, cendres dispersées (75).


TUÉ A SON DOMICILE


- Stéphane Hache, 52 ans, Parisien, originaire de Vendée, maître d’hôtel, tué d’une balle perdue dans son studio situé près du Bataclan, retrouvé le samedi 14.


TUÉ AU STADE DE FRANCE


- Manuel Colaco Dias, 63 ans, chauffeur d’autocar, Portugais, vivait à Cormontreuil, près de Reims, et travaillait pour l’entreprise rémoise Regnault Autocars  : inhumé à Mertola (Portugal).


LIEU DE DÉCÈS NON CONFIRME


- Anne Laure Arruebo, inspectrice des douanes à la Direction générale des douanes et des droits indirects : inhumée au cimetière de Salonique de Toulouse (31).

- René Bichon, 62 ans

- Cécile Coudon Peccadeau de l’Isle, inspectrice des douanes à la Direction générale des douanes et des droits indirects  : inhumée au cimetière de Toutes-Aides de Saint-Nazaire (44).

- Salah Emad El-Gemaly, 28 ans, Égyptien vivant à Paris, carreleur,

- Kheireddine Sahbi, 29 ans, Algérien, musicien, violoniste, étudiant en ethnomusicologie à la Sorbonne, vivait à Paris : inhumé au cimetière chrétien d’El Madania d’Alger (Algérie).

- Sebaa Djalal-Eddin, 33 ans : inhumé à Aïn Touila, dans la wilaya de Khenchela (Algérie).


Merci à HolyvieR, à Marie-Odile, à Christophe Maumy, à Herbert, à Jules R., à Frédéric Moussaïan, à Pierre-Yves, à Brigitte Naudé et à cp pour les compléments d’info.


[1Division 7

[2Division 49

[3Division 25

[4Division 16

[5Division 49

[6Division 49

[7Division 62

[8Division 62

[9Division 7

[10Division 7

[11Division 49


Commentaires

Logo de normand
Attentats de novembre 2015
mardi 5 décembre 2017 à 21h07 - par  normand

Bonsoir, la personne que vous avez nommé dans l’espace de lieu du décès non confirmé. Salah Emad a été au bar du bataclan, il a été le premier à recevoir la toute première balle des terroristes.
Bonne soirée

Logo de normand
mardi 5 décembre 2017 à 21h08 - par  normand

Tué* il a été tué

Navigation

Articles de la rubrique