BEUVRON-EN-AUGE (14) : cimetière

Visité en janvier 2015
jeudi 1er janvier 2015
par  Philippe Landru

Si le cimetière de Beuvron est charmant autour de son église Saint-Martin, rien ne le distingue particulièrement.


Commentaires

Logo de N.
BEUVRON-EN-AUGE (14) : cimetière
vendredi 14 août 2020 à 23h59 - par  N.

Deux choses à signaler sur le joli village de Beuvron-en-Auge et son cimetière, si vous me le permettez :
1°) Dans l’église St-Martin, construite entre 1640 et 1643 et entourée par le cimetière communal, on peut voir, outre une « Vierge à l’Enfant » sculptée au XVIIème siècle et le maître-autel de la première moitié du XVIIIème, la belle pierre tombale gravée d’un riche marchand — la plus vieille subsistante, parfaitement lisible, datée de 1765. Ce notable, mort à 65 ans, se nommait Jacques Dutrone, sieur de Valmont.
2°) Dans la sacristie, on trouve la discrète sépulture de plusieurs membres de la famille d’Harcourt, maison ducale qui posséda les fief et manoir de Beuvron. Au mur, deux plaques de marbre noir du XIXème siècle l’indiquent. Celle de droite rappelle le souvenir des Harcourt-Beuvron du Grand Siècle : le marquis Pierre et sa femme Gilonne de Goyon Matignon ; le marquis Jacques, tué au siège de Montpellier ; le lieutenant général-marquis François et sa femme Renée d’Épinay St-Luc, tous décédés au XVIIème siècle. Inhumés dans l’église, leurs restes mortels furent jetés dans une fosse commune en 1793 par les révolutionnaires et réinhumés ici en 1863 à la demande du duc d’Harcourt. Ce sont les plus anciens défunts dont la présence soit attestée, aujourd’hui encore, à Beuvron-en-Auge. La plaque de gauche au mur de la sacristie mentionne, quant à elle, les noms de leur descendant Anne François d’Harcourt, duc de Beuvron mort en 1797, et de son épouse Marie Catherine de Rouillé, décédée en 1812. Les dépouilles de ces derniers ont été transférées ici en 1869, suivant la volonté de leurs héritiers, en raison de la désaffectation du petit cimetière d’Amiens situé autour de la chapelle St-Honoré (démolie) où ce couple avait été initialement enterré.
Bravo pour votre site !

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?