BORDAS Marcelle (1897-1968)

Cimetière parisien d’Ivry (94) - 30ème division
mardi 26 janvier 2010
par  Philippe Landru

Marcelle Bordas travaillait dans la confection de chapeaux de théâtre, ce qui
lui permit de rencontrer de nombreux artistes. Elle débuta en 1933 aux Folies-Bergères dans Folies en folie, revue menée par Mistinguett et Fernandel. Elle se spécialisa dès 1935 dans les chansons traditionnelles (« Ma femme est morte », 1935) et les reprises de Thérésa (« La femme à barbe »). De 1935 à 1938, elle se produisit sur la scène de l’ABC, de l’Alhambra, et passa régulièrement sur les ondes. Elle créa en 1940 « Ah ! Que la France est belle ! » (et l’enregistre en janvier 1941) : de ce fait, elle participa au mouvement de rénovation nationale lancé par le Maréchal Pétain. A l’inverse, en juillet
1945, elle interprèta « Les Africains », chant de guerre des soldats africains qui venaient délivrer la France. Après la guerre, elle revint à un répertoire constitué d’airs de marins et de soldats.


Commentaires

Navigation