WEIDMANN Eugène (1908-1939)

cimetière des Gonards de Versailles
lundi 25 février 2008
par  Philippe Landru

Serial killer allemand installé à Paris, bel homme, il attira en 1937 à l’aide de complices ses victimes dans une villa de La Celle-Saint-Cloud avant de les assassiner. Arrêté, il fut condamné pour six meurtres, dont celui de la danseuse américaine Jean de Koven. Le mobile ne fut jamais clairement défini. Dans un contexte fortement anti-allemand, il fut condamné à mort.

Son exécution eut lieu à Versailles avec 45 minutes de retard : le soleil s’étant levé, elle donna lieu à un très grand nombre de clichés qui furent diffusés. Contrairement à ce que l’on peut lire parfois, cette exécution ne fut pas l’occasion de débordements de la foule, mais la simple publication des photographies choqua. Peu de temps après, les exécutions en public furent interdites.

Il fut ainsi le dernier condamné à mort à être publiquement exécuté.

Contrairement à Landru, Weidmann possède toujours une tombe au cimetière, même s’il ne s’agit en réalité que d’un monticule de terre. Elle se trouve dans le carré D. La tombe immédiatement à gauche est celle de la famille Renault.


Retour au cimetière des Gonards de Versailles


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique