VALENTIN le désossé (Jules Renaudin : 1843-1907)

cimetière de Sceaux (92)
lundi 25 février 2008
par Philippe Landru

Quel personnage ! Si connu par les affiches, et dont pourtant la vie est si mystérieuse. Jusqu’à sa véritable identité, Jules Renaudin, que la plupart tranforme en Etienne ou Jacques.

Négociant en vins dans la rue Coquillère, issu d’une famille de notables de Sceaux (son père est notaire), c’est à la nuit qu’appartient ce danseur passionné. Ce véritable contorsionniste se produisait pour son plaisir au Tivoli Vauxhall, puis il devint maître de ballet au Valentino, chez Mabille, à l’Elysée-Montmartre et présenta des spectacles aux côtés de la Goulue au Moulin-Rouge, où il remporta d’immenses succès. C’était également un cavalier enthousiaste.

Lautrec a rendu célèbre dans le monde entier sa silhouette maigre dans sa rédingote noire, coiffée d’un chapeau haut-de-forme, telle qu’elle apparaît aux côtés de la Goulue sur l’affiche composée en 1891 pour le Moulin-Rouge.


Retour au cimetière de Sceaux


Commentaires