LEMPDES (63) : cimetière

Visité en août 2019
mercredi 7 avril 2021
par  Philippe Landru

Au cimetière de Lempdes reposent :

- Claude Laurent Barthélémy BOHAT (1811-1883), qui fut député du Puy-de-Dôme en 1852, Préfet de la Corrèze (1861-1864) puis du Vaucluse (1864-1870).

- L’ingénieur Pierre-Jules BOULANGER (1885-1950), embauché en 1919 par Édouard Michelin avec qui il est lié par une profonde amitié. Lorsque après la cession de Citroën, alors en faillite, à Michelin en 1935, Pierre Michelin prit la présidence de Citroën, Pierre Boulanger devint son adjoint, vice-président et chef du bureau d’études de la firme automobile, avant d’en devenir à son tour le PDG en 1937 après le décès accidentel de Pierre Michelin. Il conserva ce poste jusqu’à sa mort en 1950. Boulanger fut l’instigateur de ce qui s’est appelé la « TPV » (« très petite voiture ») et qui est devenue en 1948 la 2CV. Il en écrivit le cahier des charges : « faire une voiture pouvant transporter quatre personnes et 50 kg de pommes de terre, à la vitesse de 60 km/h, pour une consommation de 3 litres d’essence aux 100 km … elle devra être conduite par une femme ou un débutant … et l’esthétique, je ne veux pas en entendre parler ! ». On répand la rumeur que l’idée, considérée comme saugrenue, serait venue au directeur alors qu’il était coincé dans un embouteillage mêlant charrettes et chevaux, d’où l’idée d’un véhicule adapté aux travaux des champs, pouvant traverser l’un d’eux, chargée d’œufs sans en casser un seul ! Alors qu’en 1939, la voiture paraissait au point, il refusa de fournir aux Allemands les plans du véhicule et ordonna de détruire les prototypes. Un seul subsista, un ingénieur n’ayant pu se résoudre à détruire quatre ans de travail. La 2CV fut enfin présentée au salon de l’automobile de 1948, deux ans avant sa mort. Un an plus tard, les commandes affluèrent au point qu’il fallut dresser des listes de prioritaires pour obtenir la voiture, qui se révèlait robuste, confortable et ne demandant qu’un minimum d’entretien. Pierre Boulanger se tua accidentellement au volant d’une Traction Avant dans le sud de l’Allier, alors qu’après une semaine de travail à Paris, il rejoignait avec son épouse pour le week-end sa propriété de Lempdes.

- Hippolyte CONCHON (1794-1865), qui fut maire de Clermont-Ferrand de 1835 à 1843.


Commentaires

Logo de martinbonjour
LEMPDES (63) : cimetière
dimanche 11 avril 2021 à 12h02 - par  martinbonjour

bonjour a vous

QUELLE BELLE SCIENCE A L EPOQUE _ _
_

Site web : lulu MARTIN

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?