ROYAT (63) : cimetière

Visité en août 2019
mardi 6 avril 2021
par  Philippe Landru

C’est en 1853 que l’actuel cimetière remplaça les deux cimetières qui se tenaient initialement de part et d’autre de l’église.

On y trouve la tombe du peintre et sculpteur Raoul MABRU (1882-1957), qui fut directeur de l’école des Beaux Arts de Clermont Ferrand. On lui doit un certain nombre de monuments aux morts en Auvergne.

Il fut en particulier l’auteur du bas-relief de la tombe Chaussegros dans ce même cimetière.

François MAURY (1807-1882) fut maire de la commune. Il fut également secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, lettres et arts de Clermont, connu pour ses poésies religieuses, publiées en 1860, sous le nom de « Sioniennes ». Avec lui repose également ici l’homme de lettres Lucien MAURY (1872-1953). Lecteur de français à Uppsala en Suède, il collabora à diverses revues dont la Revue historique et à l’encyclopédie Larousse. Il fonda la collection Bibliothèque scandinave aux éditions Stock, permettant ainsi au lecteur francophone de découvrir des auteurs tels que la suédoise Selma Lagerlöf, le danois Herman Bang, la norvégienne Sigrid Undset ou encore le finlandais Aleksis Kivi.

On y trouve enfin la tombe d’Auguste ROUZAUD (1858-1934), qui fut une figure emblématique de Royat. Surtout connu pour sa chocolaterie « A la Marquise de Sévigné », il fut étroitement lié à l’histoire de la station thermale en devenant l’unique propriétaire de la Compagnie des eaux minérales de Royat de 1911 à sa mort. Il valorisa la réussite des pratiques thermales en rénovant, en embellissant et en agrandissant les édifices thermaux.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?