SEYCHALLES (63) : cimetière

Visité en août 2019
lundi 5 avril 2021
par  Philippe Landru

Dans le petit cimetière de Seychalles repose le Compagnon de la Libération Robert HUGUET (1901-1979). Fils d’un député radical (qui repose sans doute dans ce cimetière, mais je l’y ai pas cherché), il entra dans la Résistance dès 1940. Recherché par la Gestapo, il effectua plusieurs missions en zone sud et organise en particulier plusieurs départs en avion pour l’Angleterre. Il entra au mouvement Libération-Sud en 1942, puis la même année
dans l’Armée secrète (AS) et devint chef régional des récupérations et des transports au moment de la création, début 1943, des Mouvements unis de Résistance (MUR) qui virent fusionner les mouvements de zone sud Combat, Libération et Franc-Tireur. Il prit le maquis en avril 43 et devint chef départemental du maquis pour les MUR du Puy-de-Dôme. Pris à plusieurs reprises dans les barrages de la police de Vichy ou de l’ennemi, il parvient à chaque fois à s’en sortir. Devenu chef régional des maquis d’Auvergne en mai 1944, sous le pseudonyme de Colonel Prince, il commença le regroupement de tous les maquis en vue de leur concentration dans le Cantal. Il organisa le réduit de la Margeride que commandait Émile Coulaudon et participa activement aux combats du Mont Mouchet en juin 1944. Il fut promu en juin 1944 au grade de lieutenant-colonel par le général Koenig commandant des FFI. Il devient chef d’Etat-major régional et participa à la fusion définitive des effectifs de l’ORA et des FTP au sein des FFI. Ses hommes harcelèrent sans cesse les Allemands jusqu’à la libération complète de la région Auvergne en septembre 1944.

Il repose dans le caveau de famille de son épouse.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?