Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 3ème division

lundi 7 octobre 2013
par  Philippe Landru

Cet article n’est pour l’instant qu’une ébauche. A terme, il ressemblera à ce que j’ai réalisé pour le cimetière de Passy, c’est-à-dire une présentation à visée exhaustive du cimetière. Le cimetière Montparnasse est, bien plus que le Père Lachaise encore, le cimetière français le plus densément peuplé en célébrités. On peut sans exagérer considérer qu’une tombe sur quatre possède une personnalité (la plupart sont aujourd’hui totalement ignorées). Il s’avère que tous les sites -nombreux- qui s’intéressent au cimetière recopient tous les mêmes listes. Dans l’attente prochaine d’un ouvrage fort attendu sur le cimetière qui, j’en suis certain, fera référence (à ce jour, il n’existe quasiment rien sur le second cimetière de Paris !), j’en suis arrivé à la nécessité de faire progressivement ces fiches.

La raison en est simple : on n’arrête pas d’inhumer à Montparnasse, mais j’aimerai conserver la distinction entre les « incontournables » (qui possèdent leur fiche individuelle) et les autres personnalités, plus méconnues, mais qui intéressent toujours une partie du public. Jusqu’à présent, je ne savais pas comment faire leur fiche. Les articles de ce type y pourvoiront donc, et seront progressivement complétés, à la fois par les nouvelles entrées, mais également par l’élaboration des petites biographies des anciens.

Je possède les photos de toutes les tombes sous-citées, il est donc inutile de me les faire parvenir. En revanche, c’est avec joie que j’accueillerai vos commentaires et corrections (il y en aura forcément : tombes disparues, tombes manquantes, oeuvres disparues, confusion de divisions -très classique pour certaines parties du cimetière-...).

On pourra consulter au préalable l’article de présentation générale du cimetière, qui dresse également la liste des principales célébrités du lieu, toutes divisions confondues.


LES PERSONNALITÉS


- ARDITI Georges
- BOUBAT Edouard
- CAPELLO Maître
- CÉSAR
- CHAMPION Honoré
- CHÉDID Andrée
- CONTÉ Nicolas
- CORTAZAR Julio
- DEFORGES Régine
- DUNLOP Carol
- GIROD Francis
- ITARD Jean
- L’HERBIER Marcel
- LITTRÉ Emile
- LUCHAIRE famille
- MASPERO Gaston
- NOIRET Philippe
- PHILIPOT Marcel
- RAMPAL Jean-Pierre
- WIAZEMSKY Anne


... mais aussi


- Le graveur de médailles Bertrand ANDRIEU (1761-1822), dans une tombe de facture contemporaine.

- Le juriste André AUMONIER (1916-2004).

- Le général Henri-Jules BATAILLE (1816-1882).

- L’écrivain Maurice BEDEL (1883-1954), qui fut couronné par le prix Goncourt en 1927 pour son premier roman Jérôme 60° latitude nord. Il fut élu en 1948 président de la Société des gens de lettres.

- L’écrivain Octave BÉNAZET.

- Le genéral François-Baudire, baron BERGE (1779-1832).

- Le réalisateur Michel BERNY (1945-2006).

- Le peintre Jean-Louis BEZARD (1799-1881), dont la tombe semble avoir disparu.

- Pierre BILGER (1940-2011) : haut-fonctionnaire français, il fut par la suite PDG d’Alstom.

- Le botaniste et membre de l’Institut Gaston BONNIER (1853-1922). Il repose dans la tombe Ortolan.

- L’ingénieur et ancien ministre de la Marine Charles BRUN (1821-1897).

- Le politicien Jean-Baptiste Nompère de CHAMPAGNY, duc de CADORE (1756-1834).

- Le musicien et pédagogue Alexandre CHORON (1772-1834).

- Joseph COLLETTE de BAUDICOUR (1741-1816), premier maire du XIIe arrondissement de Paris.

- Le mathématicien Antoine-Augustin COURNOT (1801-1877).

- L’architecte François Jacques DELANNOY (1755-1836).

- Le statuaire Léon DELHOMME (1841-1895). Le médaillon qui orne sa tombe est de Louis Deschamps.

- Le statuaire Louis-Pierre DESEINE (1749-1822). Sa stèle est ornée d’un médaillon en marbre non signé.

- Le dessinateur Alexandre-Joseph DESENNE (1785-1827), dont la tombe est surmontée d’un buste de Nicolas Raggi.

- Pierre Désiré DESGRANGES (1782-1860), ancien maire du XIe arrondissement de Paris.

- L’architecte Désiré Henri Louis DEVREZ (voir tombe Conté).

- Le chimiste Nicolas DEYEUX (1745-1837). Sa tombe, qui possédait un bas relief par Maindron (?), n’existe plus. Ses restes furent transférés à l’ossuaire en 1992.

- Le graveur en médailles Joseph-François DOMARD (1792-1858).

- Le styliste Guy DOUVIER (1927-1993).

- Le poète et plasticien François DUFRENE (1930-1982).

- Le peintre Robert DYENS (1930-2004). Dans cette même division, mais dans une autre tombe, repose son fils Bruno (+1993), dont la tombe est ornée d’une de ses oeuvres. Dans le tombeau de Robert repose également son autre fils, le guitariste Roland DYENS (1955-2016)

- L’architecte libanais Henri EDDÉ (1923-2010).

- Le sculpteur Maurice FERRARY (1852-1904)

- L’écrivain américain Henry F. FLETCHER (1929-1982).

- Le compositeur Fernand FOUANT de la TOMBELLE (1854-1928).

- Bernard de FOUGY (1905-1993), fondateur en 1963 des auxiliaires des aveugles.

- Le pair de France Thomas de FRONDEVILLE (1750-1816), dont la tombe a disparu.

- Le sculpteur et céramiste Raymond GANGLOFF (1914-2011).

- Le plasticien Horacio GARCIA ROSSI (1929-2012).

- Le champion olympique d’escrime Lucien GAUDIN (1886-1934).

- Le statuaire Bénigne GIRARD (1836-1920).

- Le lexicographe Frédéric GODEFROY (1826-1897), auteur d’un Dictionnaire de l’ancienne langue française.

- La diariste Ariane GRIMM (Annick Martigny : 1967-1985).

- La peintre Suzanne GRUNY (1882-1959).

- L’historien, archéologue et membre de l’Institut Maurice HOLLEAUX (1861-1932).

- Le lithographe et poète Lucien HUCHARD (1904-1993).

- Le peintre Paul HUET (1804-1868), sous un profil en bronze par Auguste Préault.

- L’égyptologue Jean LECLANT (1920-2011), spécialiste de l’histoire et la civilisation pharaonique, en particulier la XXVe dynastie. Il a aussi consacré ses travaux à la civilisation méroïtique, à l’histoire religieuse, et à l’histoire de l’art, en iconographie et ethnographie. Professeur à la Sorbonne, au Collège de France ; directeur d’études à l’École pratique des hautes études et conservateur de la Villa Kérylos, il était membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

- Le général Dieudonné LION (1804-1871), dont la tombe semble a disparu et les restes transférés à l’ossuaire en 1999.

- L’écrivain et politicien Jacques MADAULE (1898-1993).

- L’écrivain arménien Sarkisse MAKAROFF (1896-1949).

- L’homme de lettres et bibliothécaire Marie MALLAT de BASSILAN (1852-1897), dont la tombe est ornée d’une statue par Pierre Granet. Cette tombe se trouvait originellement dans la 25ème.

- Le romancier et dramaturge Félicien MALLEFILLE (1813-1868), dont la tombe est ornée d’un médaillon par Adam-Salomon.

- Le juriste Joseph ORTOLAN (1802-1873) et son fils, le diplomate et compositeur Eugène ORTOLAN (1824-1891). La tombe était orné d’un buste (qui a disparu) et d’un bas-relief de Alexandre Schoenewerk.

- La romancière et critique d’art Hélène PARMELIN (1915-1998) et son époux, le peintre Edouard PIGNON (1905-1993).

- Le peintre David PERETZ (1906-1982).

- Le sculpteur Pierre PETITOT (1760-1840) et son fils, sculpteur également, Louis PETITOT (1794-1862).

- Le statuaire Nicolas Bernard RAGGI (1791-1863).

- Le sculpteur et membre de l’Institut Claude RAMEY (1754-1838) et son fils, sculpteur et membre de l’Institut également, Etienne Jules RAMEY (1796-1852).

- Pierre RESTANY (1930-2003) : considéré comme l’un des critiques d’art français les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle, il fut témoin de l’effervescence artistique new-yorkaise. Il fonda, avec Yves Klein, le nouveau réalisme, mouvement artistique réactionnaire au pop art, exprimant les bouleversements engendrés par l’après-guerre. Sa tombe reproduit le drapeau français : elle a été réalisée par Jean-Pierre Raynaud.

- Le général Victurnien-Jean-Baptiste de ROCHECHOUART de MORTEMART (1752-1812), dont la tombe n’existe plus.

- Le chimiste et membre de l’Institut Paul SCHUTZENBERGER (1829-1897). Le médaillon qui orne sa tombe est de Bartholdi.

- L’écrivain, historien, journaliste et diplomate iranien Shojaeddin SHAFA (1918-2010).

- Le Compagnon de la Libération Jean STARCKY (1909-1988).

- Le général Alexandre Camille TAPONIER (1749-1831).

- L’homme de lettres et éditeur Jules-Romain « Saint-Germain » TARDIEU (1805-1868), sous un profil en bronze de Victor Huguenin.

- L’architecte Charles THOMAS (1826-1870).

- L’astronome et membre de l’Institut Félix TISSERAND (1845-1896).

- Le peintre, écrivain et compositeur Amali TLIL (1928-1996).

- Le préfet Jean TOMASI (1909-1982).

- La peintre Huguette VAILLANT-BAUDRY (Huguette Doussin : +2009).

- Le journaliste Pierre VÉRON (1833-1900), sous un beau buste en bronze de Jean Gautherin.

- Le statuaire Charles VITAL-CORNU (1851-1927).

- Le journaliste chinois WANG Lou (1944-2006).

- L’écrivain Otto Georges WEISS (1921-2012).

- Le diplomate iranien Parviz ZOLEYN (1925-1999).


Curiosités


- Compte-tenu de la présence de son épouse dans cette division, on peut penser que c’est ici que sera inhumé le politicien Jean-Louis Debré.
- Depuis 1995, un jeune couple (Geraud - Nguyen Van Nuht), sans doute mort dans un accident, voit sa tombe particulièrement entretenue changer d’aspect selon les saisons.
- La tombe d’un Iranien adepte de la foi bahá’íe (Kyani).
- Plusieurs tombes se signalent par leurs épitaphes étonnantes : Nous sommes de vieux oiseaux, ou encore cet homme « mort d’étonnement ».

  • Les éléments artistiques
    • Le médaillon en bronze de Jules Félix Lanoë par P. Lanoë.
    • L’insolite tombe d’un jeune enfant ayant la forme d’une locomotive.
    • La tombe du collectionneur d’art Carlo Micheli (+1895) reproduit un clocher breton.
    • La tombe Boulanger, qui possédait deux médaillons par Alfred Borrel, a disparu.

Merci à Jean-Pierre Ariey-Jouglard, au Promeneur et à Herbert pour leur aide amicale.


Commentaires

Logo de Ariey-Jouglard Jean-Pierre
Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 3ème division
jeudi 7 novembre 2013 à 13h41 - par  Ariey-Jouglard Jean-Pierre

Merci de me faire découvrir quelques personnalités que j’ai raté.

Pour l’arlésienne, j’attends des nouvelles de l’éditeur qui l’avait mis au catalogue 2013.

Complément 3 e division

AUMONIER André (1916-2004) Juriste de formation, patron devient le président Centre français du patronat chrétien, participe à la fondation du Secours catholique, le préside. Membre du Conseil économique et social.

AUZOU Pauline née DESMARQUETS (1775-1835) Peintre et dessinatrice, réalise des dessins pour le Journal des dames et des modes. Ses tableaux, Les adieux de Marie-Louise à sa famille et l’Arrivée de l’archiduchesse Marie-Louise à Compiègne sont au Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Chapelle

CLAUDON Paul (1919-2002) Producteur de cinéma, en 1950, fonde le CAPAC (Comptoir artistique de production et d’administration cinématographique) qui permet à Pierre Etaix (Le grand amour), Bertrand Blier (Les valseuses), Jean L’Hôte (La communale), Zabou Breitman (Se souvenir des belles choses) de se révéler. Membre du jury du festival de Cannes en 1979.

HUCHARD Henriette
(1908-2007) ) Peintre et professeur de dessin, élève à l’Ecole nationale des beaux-arts de Paris dans l’atelier de Lucien Simon, médaillée des Beaux-Arts, ses œuvres vont de l’Art déco à l’Art abstrait, sur des supports multiples, du verre gravé à la décoration murale notamment celle du grand salon de la classe Touriste du paquebot France en passant par la gouache, la gravure, la tapisserie.

LE DIEN Firmin Eugène (1817-1865) Pionnier de la photographie, dans les années 1850, exerce son art à Naples à Pompéi et à Rome. Œuvres : Marché romain, Temple de Sérapis, Temple de Cérès et de Neptune, Etude de colonne à Pompéi, Panorama du Vésuve à travers les ruines, Vues et monuments des environs de Naples.

LERICHE Irénée (1918-1997) Producteur de cinéma, on lui doit Les Tontons flingueurs, Ascenseur pour l’échafaud, Cent mille dollars au soleil, Le Ciel sur la tête et bien d’autres films.

MARCHAL Pierre (1878-1964) Industriel, crée sa société éponyme.

SPITZ Jacques (1896-1963) Ecrivain, après des études à l’Ecole polytechnique, devient essayiste et auteur dramatique, Ceci est un drame (pièce de théâtre). Il s’oriente ensuite vers la Science-fiction avec Les Evadés de l’An 4000, La Guerre des Mouches, Les signaux du soleil, L’Œil du Purgatoire, L’agonie du globe, L’homme élastique.

TISSERAND Félix (1845-1896) Astronome, directeur de l’Observatoire de Toulouse (1873-1878), membre du Bureau des longitudes (1878), professeur de mécanique céleste à la Sorbonne, devient directeur de l’Observatoire de Paris (1892-1896), étudie le système solaire et publie un Traité de mécanique céleste et Leçons sur la détermination des orbites. A donné son nom au « paramètre de Tisserand  ». Elu à l’Académie des sciences (1878).

Une cinquantaine de personnalités de second plan reposent ou ont reposé dans cette division.

Information

DEYEUX Nicolas (1745-1837) ossuaire en 1992
LION Dieudonné Joseph Léopold comte (1804-1871) ossuaire en 1999

Logo de le promeneur
Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 3ème division
mardi 8 octobre 2013 à 13h12 - par  le promeneur

egalement present fernand de la TOMBELLE le compositeur et charles BRUN ingenieur de la marine connu pour la construction du premier sous marin avec moteur a air comprimé

Site web : re ajout
Logo de le promeneur
jeudi 10 octobre 2013 à 12h19 - par  le promeneur

je confirme que fernand de la TOMBELLE repose avec son pere adophe (mort assassiné dans son chateau) dans la chapelle de famille

Logo de le promeneur
mardi 8 octobre 2013 à 16h29 - par  Philippe Landru

Merci pour les informations Promeneur.

Au sujet de F. de la Tombelle, je ne l’avais pas indiqué car les sources sont divergentes entre Montparnasse (dont Beyern) et des sources Internet qui le disent au cimetière de Fayrac (24). Je n’ai jamais vu cette tombe perso.

Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 3ème division
lundi 7 octobre 2013 à 15h51

@
Philippe
Bénazet et Itard y sont toujours.
H. Lallment

Logo de le promeneur
Montparnasse (75) : tombeaux remarquables de la 3ème division
lundi 7 octobre 2013 à 14h36 - par  le promeneur

le sculpteur RAGGI est bien present sa tombe a ete restaurée
l immense savant auguste COURNOT et le sculpteur maurice FERRARY prix de rome 1882 sont également presents

Site web : ajout

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?