CULVER-CITY : Holy Cross cemetery

Visité en avril 2005
mercredi 8 juillet 2009
par  Philippe Landru

Le Holly Cross cemetery ouvrit ses portes en 1939. Il est le plus grand des onze cimetières catholiques de Los Angeles, situé sur une colline à quelques kilomètres de l’aéroport de la vaste mégapole. Il se présente comme la plupart des cimetières de la ville : vastes pelouses impeccables, petites plaques relativement semblables. La statuaire que l’on y trouve est centrée autour des figures chères au catholicisme : Saint-François, Saint Patrick, la Sainte-Famille ainsi qu’une reproduction de la Pieta de Michel-Ange. Comme tous les cimetières de la ville, ce sont les grandes figures du cinéma hollywoodien qui attireront essentiellement le taphophile. Elles sont beaucoup moins nombreuses que dans d’autres nécropoles de la ville, mais la simple présence de Rita Hayworth est suffisante pour qu’il fasse partie des « tours » nécropolitains.

Curiosités

-  On consultera l’article général sur les cimetières californiens.
-  Bien que grand, le Holly Cross est de taille beaucoup plus humaine que ces vastes confrères, les Forest Lawn de Glendale ou de Hollywood Hills. Il peut se faire à pied, même si son paysage est un peu monotone.
-  En dehors des pelouses, le cimetière se signale par trois réalisations facilement localisables :

  • A gauche de l’entrée figure, de manière assez kitch, une petite grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes (il n’y manque que les nains de jardin !) devant un petit plan d’eau. C’est devant cette grotte que l’on trouve la plupart des célébrités inhumées dans ce cimetière.
  • Au centre du cimetière se trouve un grand crucifix au pied duquel reposent un certain nombre de vedettes, dont l’actrice Rosalind Russel.
  • Au fond du cimetière, un vaste mausoleum propose son lot de plaques.

personnalités

Un grand nombre de célébrités sont inhumées ici. Beaucoup d’entre elles sont connues du fait de la diffusion sur nos antennes de séries américaines, parfois anciennes.

Il ne s’agit pas ici de présenter toutes les vedettes de ce cimetière, et ceci pour plusieurs raisons :

- un certain nombre d’entre-elles ne sont connues que par les Américains (là-bas, elles peuvent être « cultes », mais leur notoriété ne passe pas l’Atlantique, sauf pour quelques fans). Je pense en particulier à certains joueurs de base-ball, ou à des acteurs qui se firent connaître dans des séries télévisées très populaires aux Etats-Unis (I love Lucy, Little Rascals, Three Stooges...) mais qui sont mal connues en Europe.

- les cimetières de Los Angeles font l’objet d’un très grand nombre de sites sur Internet qu’il me semble inutile de recopier, et sur lesquels on peut faire un relevé exhaustif des sépultures de célébrités. En voici quelques uns :

- - la page de Findagrave sur le Holy Cross cemetery

- - un site très fourni sur le cimetière

La liste qui suit n’est donc absolument pas exhaustive. Je me bornerai dans ce site à présenter les plus fameux dans leur environnement, en les classant par ordre d’arrivée dans le cimetière. Il y a néanmoins tous les autres. Selon votre degré de cinéphilie, vous pourrez déplorer l’absence de tel(le) acteur(trice) qui repose pourtant bien là. Je renvoie donc aux sites dont j’ai cité l’adresse (et d’autres encore : pas besoin de chercher beaucoup pour trouver une multitude de références).

-  L’acteur Bela LUGOSI (Béla Ferenc Dezsõ Blasko : 1882- 1956), célèbre pour ses rôles dans les films fantastiques et en particulier son interprétation du comte Dracula auquel il apporta son accent hongrois. Certaines rumeurs affirment qu’il se prenait réellement pour un vampire à force de jouer cette créature, mais aucune biographie complète ne confirme ce qui s’apparente plutôt à un signe d’excentricité. De même, s’il a été enterré avec l’une de ses capes, ce n’était pas à sa propre demande mais sur celle de sa femme et de son fils. Il eut le malheur de refuser le rôle de Frankestein et fut donc cantonné à des films de série B de plus en plus mauvais. Sa fin de vie pathétique est retracée dans le film de Tim Burton, Ed Wood.
-  Le tenor américain Mario LANZA (Alfredo Arnoldo Cocozza : 1921-1959), qui opta pour une carrière cinématographique plus que lyrique et enchaîna les films produits par la MGM.
-  Mack SENNETT (Michael Sinnott : 1880-1960), qui fut l’un des réalisateurs les plus importants du cinéma muet américain. De son vivant, on l’appelait « le roi de la comédie ». En 1912, il fonda à Hollywood le studio Keystone, qui lança les carrières de plusieurs légendes du cinéma burlesque, en particulier Charlie Chaplin.
-  Sharon TATE (1943-1969) : actrice à la beauté prodigieuse, épouse de Roman Polanski qu’elle avait rencontré sur le tournage du Bal des vampires qui l’avait révélée au public, elles fut atrocement assassinée alors qu’elle était enceinte par la bande du déséquilibré Charles Manson. La plaque sous laquelle elle repose porte également le nom du bébé qui allait naître.
-  John FORD (John Feeney : 1894-1973), considéré comme l’un des réalisateurs les plus importants de la période classique d’Hollywood, auteur de nombreux westerns, qui fut le seul à être quatre fois lauréat de l’Oscar du meilleur réalisateur. Ses succès sont innombrables : La chevauchée fantastique, Les raisins de la colère, Qu’elle était verte ma vallée, La poursuite infernale, Rio Grande, Mogambo…
-  Bing CROSBY (Harry Crosby : 1903-1977) : acteur et chanteur, il incarna le modèle du crooner américain et connut de très nombreux succès, notamment pour son interprétation de White Christmas.
-  Charles BOYER (1899-1978) : « l’acteur français » du cinéma hollywoodien (il était né à Figeac, dans le Lot), il joua des rôles de jeune premier dans les années 20 et 30 et fut le partenaire de toutes les plus grandes stars durant sa longue carrière. Il se suicida.
-  L’acteur Jack HALEY (1893-1979), qui joua le rôle de l’homme de fer dans Le magicien d’Oz.
-  Jimmy DURANTE (James Durante : 1893-1980), acteur et musicien très populaire aux Etats-Unis des années 20 aux années 70.
-  Jacky COOGAN (1914-1984). Deux rôles particuliers marquèrent sa carrière : à 7 ans, il fut le partenaire de Chaplin dans Le kid, puis plus tard l’oncle Fester de la Famille Adams dans la série TV. Millionnaire dès son plus jeune âge, son argent avait été dilapidé par ses parents et il fut donc à l’origine de la loi de protection des enfants acteurs.
-  Henry HATHAWAY (1898-1985), réalisateur de nombreux westerns et films d’action (Les trois lanciers du Bengale, Le plus grand cirque du monde…).
-  Mary ASTOR (Lucille Lange-Hanke : 1906-1987) : actrice américaine, elle tourna énormément des années 20 aux années 60. Elle est surtout célèbre pour son rôle dans Le Faucon maltais (1941) avec Humphrey Bogart.
-  L’acteur Ray BOLGER (1904-1987), qui joua le rôle de l’épouvantail dans Le magicien d’Oz.
-  Rita HAYWORTH (Margarita Cansino : 1918-1987), qui fut « le » sex symbol féminin des années 40. Elle devient une légende vivante avec son rôle principal dans le film mythique Gilda. Elle fut l’épouse d’Orson Welles avant de devenir, avec le Prince Ali Khan, une princesse des Mille et une nuits. Atteinte de la maladie d’Alzheimer, peu connue à l’époque, on se souvient de sa lente déchéance qui était mis sur le compte de sa consommation d’alcool.
-  L’actrice Bonita GRANVILLE (1923-1988), qui tourna des années 30 aux années 50 pour le cinéma, mais que l’on vit également à la télévision, notamment la série Lassie.
-  L’actrice Loretta YOUNG (Gretchen Young : 1913-2000), qui eut une fille illégitime de Clark Gable. Elle est inhumée auprès de sa mère, Gladys Belzer, mais son identité n’est pas indiquée sur la plaque.
-  Ricardo MONTALBÁN (Ricardo Gonzalo Pedro Montalbán Merino : 1920-2009) : acteur et réalisateur américain, il est surtout connu pour ses rôles de Monsieur Roarke dans la série télévisée L’Île fantastique.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?