SURESNES (92) : Mémorial de la France combattante du Mont Valerien

Visité en octobre 2008
mercredi 31 décembre 2008
par  Philippe Landru

Le Mémorial de la France combattante est un monument d’hommage aux Français combattants, résistants et déportés de la Seconde Guerre mondiale. Il se trouve sur le Mont-Valèrien, dans la ville de Suresnes.

Cet emplacement fut choisi car il fut le lieu plus d’un millier d’exécutions de résistants (c’est là que furent fusillés Honoré d’Estienne d’Orves ou les 23 membres du Groupe Manouchian). Un circuit partant du monument retrace d’ailleurs les derniers pas des condamnés, de la chapelle où ils étaient enfermés à la clairière où ils étaient fusillés. Devant la chapelle, depuis 2003, une cloche, œuvre de Pascal Convert, est gravée avec le nom des 1 008 fusillés identifiés.

Dès le 18 juin 1945, le général de Gaulle rend à cet endroit un hommage aux « massacrés et aux fusillés ». Le 11 novembre suivant, sous la direction d’Henri Frenay, alors ministre des prisonniers, déportés et réfugiés du gouvernement provisoire, 15 corps de combattants de la Guerre de 1939-1945, originaires de France et des colonies (Tunisie, -Maroc, Tchad, Burkina Faso), dont deux femmes : Berty Albrecht et Renée Levy sont inhumés dans une crypte provisoire. En 1952, on y place également le corps d’un Français résistant d’Indochine tué par les Japonais. En 1958, le général de Gaulle, revenu au pouvoir, charge Félix Brunau d’édifier un véritable monument, inauguré le 18 juin 1960.

L’esplanade du monument fait plus de 10 000 m2. Un mur de 150 m de long, en grès rose, est accolé au Mont Valérien. Au milieu de ce mur, une grande croix de Lorraine marque l’entrée de la crypte où reposent les 16 combattants. Le caveau n° 9 attend le dernier Compagnon de la Libération. Devant la croix de Lorraine brûle une flamme en permanence. Le long du mur, 16 sculptures différentes, en bronze, symbolisent les différentes formes des combats pour la Libération.

Sont inhumés dans ce mémorial :
-  Caveau n° 1 : Diasso Kal Boutie (1919-1940) Soldat au 16e Régiment de Tirailleurs Sénégalais. Tué
- Caveau n° 2 : Edmond Grethen (1898-1945) Inspecteur en chef de la Garde Indochinoise. Fusillé
-  Caveau n° 3 : Raymond Anne (1922-1944) Sergent FFI, « Filochard » dans la Résistance. Tué
-  Caveau n° 4 : Maboulkede (1921-1944) Soldat au 24e Bataillon de Marche
-  Caveau n° 5 : Berty Albrecht (1893-1943) Compagnon de la Libération. Torturée
-  Caveau n° 6 : Maurice Debout (1914-1944) Prisonnier de guerre. Fusillé
-  Caveau n° 7 : Pierre Ulmer (1916-1940) Dragon du 4e Régiment de Dragons Portés. Tué
-  Caveau n° 8 : Georges Brière (1922-1944) Matelot au 1er Régiment de Fusiliers Marins. Tué
-  Caveau n° 9 : Hubert Germain (1920-2021), dernier survivant de l’Ordre de la Libération pour lequel ce caveau était prévu, et de facto l’unique défunt de ce mémorial à ne pas être mort durant la Seconde Guerre mondiale de mort violente.
-  Caveau n° 10 : Alfred Touny (1886-1944) Compagnon de la Libération. Fusillé
-  Caveau n° 11 : Jean Charrier (1920-1944) Soldat au 152e Régiment d’Infanterie. Tué
-  Caveau n° 12 : Allal Ould M’Hamed Ben Semers, (1920-1944). Soldat au 1er Régiment de Tirailleurs Marocains. Tué
-  Caveau n° 13 : Mohamed Amar Hedhili Ben Salem Ben Hadj (1913-1940). Soldat au 4e Régiment de Tirailleurs Tunisiens. Tué
-  Caveau n° 14 : Arnaud Henri, (1907-1944) Commandant la 4e escadre de chasse. Tué
-  Caveau n° 15 : Maurice Duport, (1919-1944). Sous-lieutenant au 22e Bataillon Nord Africain. Tué
-  Caveau n° 16 : Antoine Mourgues, (1919-1942). Caporal-chef au Bataillon du Pacifique. Tué
-  Caveau n° 17 : Renée Lévy (1906-1943). Déportée-résistante. Décapitée

Parmi les fusillés du Mont Valérien on compte 7 Compagnons de la Libération : aucun d’eux ne reposent ici.
-  Bernard Anquetil a rejoint le caveau de famille de Colleville-sur-Mer dans le Calvados.
-  Martial Brigouleix a été inhumé au Carré Militaire du cimetière de Bagneux dans les Hauts-de-Seine.
-  Bernard Chevignard a été inhumé au cimetière d’Ivry, puis transféré en 1949 dans le caveau familial du cimetière de Dijon.
-  Jan Doornik est inhumé au cimetière du Père Lachaise à Paris.
-  Roger Dumont a été inhumé au cimetière parisien d’Ivry-sur-Seine.
-  Honoré d’Estienne d’Orves a été inhumé à Verrières le Buisson.
-  Henri Schaerrer (lieu inconnu).

Tous les 18 juin, la Chancellerie de l’Ordre de la Libération organise dans ce mémorial une cérémonie de commémoration de l’appel du général de Gaulle.


Commentaires

Logo de Claudie
SURESNES (92) : Mémorial de la France combattante du Mont Valerien
jeudi 11 novembre 2021 à 20h42 - par  Claudie

11/11/2021

Hubert Germain a rejoint la crypte du mont Valérien, honoré par ses pairs, porté par de jeunes soldats (dont une « soldate »), au son du tambour, de la trompette et du toujours émouvant chant des Partisans ! Notre président (Emmanuel Macron) avait la larme à l’œil, mais peut-être était-ce à cause du soleil ?
Cérémonie simple et emplie d’humanité.

Logo de DomGir 3
SURESNES (92) : Mémorial de la France combattante du Mont Valerien
vendredi 8 juin 2012 à 13h14 - par  DomGir 3

Qu’il est bon de constater que parmi ces noms figurent ceux de combattants étrangers tombés pour notre liberté. Des consonances des bords de la méditerranée, du soleil du Maghreb et d’Afrique. C’est une grande satisfaction de pouvoir lire aujourd’hui encore ces noms en des lieux autant chargés d’émotion malgré l’esprit vil de ce nationalisme renaissant dans le monde en ce début du 21ème siècle.

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?