REGGIANI Serge (1922-2004)

JPEG - 2.1 ko Montparnasse - 9ème division
jeudi 21 février 2008
par  Philippe Landru

BMP - 68 ko Fuyant le fascisme italien, Serge Reggiani arrive à Paris en 1930. Tenté par les arts du spectacle, il est remarqué par Cocteau qui le fait jouer dans les Enfants terribles. Il enchaîne ensuite les rôles avec Carné, Becker (son rôle de Manda dans Casque d’or le propulse au premier plan), Visconti (le Guépard)... C’est sur le tard, à la quarantaine, que sur les conseils de quelques uns, dont Barbara, il se lance dans la chanson : son album les Loups sont entrés dans Paris fait un triomphe.

Dès lors, Serge Reggiani mène de front une double carrière d’interprête et d’acteur. A la fin des années 80, il sombre dans la dépression suite au suicide de son fils Stephan. Il remonte ensuite la pente et jusqu’à la fin de sa vie, rencontre son public dans les salles de spectacle.

Il est inhumé auprès de son fils Stephan.

JPEG - 28.6 ko


Retour vers le cimetière Montparnasse


Commentaires

Logo de Sylvain
REGGIANI Serge (1922-2004)
lundi 4 septembre 2017 à 16h01 - par  Sylvain

Comme beaucoup d’artistes vous avez contribuer a faire découvrir et aimer la culture francaise
Merci du Canada

Logo de guimas
REGGIANI Serge (1922-2004)
samedi 20 décembre 2014 à 14h51 - par  guimas

vous nous manquez monsieur.

Logo de hugongerard
REGGIANI Serge (1922-2004)
jeudi 20 juin 2013 à 14h36 - par  hugongerard

Pourquoi avait-il refusé la chanson : Le métèque que son pote Georges Moustaki lui avait

proposé ? .

REGGIANI Serge (1922-2004)
lundi 6 mai 2013 à 15h02

Je n’ai que 45 ans et il me manque beaucoup. Serge Reggiani il n’y a pas d’âge pour aimer.
Bravo pour toute cette carrière ! Pour ce que vous étiez et les valeurs que vos chansons continuent de véhiculer. Merci d’avoir été là !

Logo de Automaboul
REGGIANI Serge (1922-2004)
vendredi 4 janvier 2013 à 17h38 - par  Automaboul

Certains énergumènes peuvent avoir « une œuvre objectivement incontournable » tout en étant de réelles ordures, humainement parlant, dès qu’ils s’éloignent des sunlights, dans leur vie privée, etc. Dès lors, les hommages médiatiques posthumes sont précautionneux, se raréfient, inexistent, pour des raisons que le commun des mortels, qui ne sait pas lire entre les lignes, ignore généralement. Des gens comme Yves Montand, Léon Zitrone, par exemple. En ce qui concerne M. Reggiani, je ne suis pas dans le secret des dieux...

Logo de hugongerard
REGGIANI Serge (1922-2004)
vendredi 4 janvier 2013 à 17h09 - par  hugongerard

Je me dis que de nos jours , on ne pense pas beaucoup à lui , on pourrait lui consacrer un ou

des hommages posthumes , tous les ans ce sont les mêmes hommages rendus aux mêmes

artistes dans certaines émissions comme : Un jour un destin de Laurent Delahousse , Michel

Drucker pourrait peut-être penser à lui , nous proposer un cycle de ses meilleurs films ,

quelques récitals et j en passe , l ’ aurait-on complètement oublié , nous pas.

REGGIANI Serge (1922-2004)
samedi 15 octobre 2011 à 19h30

ici dort une des voix de la poésie dans la chanson française
respose in pace, amici

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
REGGIANI Serge (1922-2004)
lundi 24 janvier 2011 à 17h07 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Si Serge REGGIANI fut un excellent comédien, puis un chanteur interprète de qualité, il importe aussi de saluer tous ceux qui, dans l’ombre, ont contribué à ses succès, en lui écrivant les paroles et la musique de ses chansons.

Je pense à Jean-Loup DABADIE, Albert VIDALIE, Claude LEMESLE...pour les paroliers ; à Jacques DATIN , Alain GORAGUER... pour les compositeurs, sans oublier Georges MOUSTAKI, auteur compositeur et Boris VIAN !

« Le Petit Garçon », l’une de ses chansons les plus bouleversantes, a été écrite par Jean-Loup DABADIE et Jacques DATIN. « Votre Fille a vingt ans » et « Sarah » sont nées de l’imagination créatrice du grand Georges.

Un internaute fan de Reggiani et de la belle chanson française.

Logo de jcm16
REGGIANI Serge (1922-2004)
lundi 24 janvier 2011 à 14h14 - par  jcm16

Il fût pour moi, par la qualité de ses interprétations, sa voix si particulière et par la profondeur de ses textes, mon chanteur préféré, j’ai 70 ans et il me manque....