FARRÈRE Claude (Frédéric Charles Bargone : 1876-1957)

Cimetière de Sainte-Foy-Lès-Lyon (69)
vendredi 7 juillet 2017
par  Philippe Landru

Essayiste, historien, romancier, il était officier de marine lorsqu’il démissionna pour se consacrer à la passion des lettres. Il avait publié, dès avant la guerre, plusieurs romans dont l’un, Les Civilisés, lui avait obtenu le prix Goncourt en 1905.

Durant l’entre-deux-guerres, il poursuivit cette œuvre, puisant à la double source du réalisme et de ses souvenirs d’officier de marine en Extrême-Orient. On lui doit également une Histoire de la Marine française (1934).

Il dédicaçait en 1932 l’un de ses ouvrages au président Doumer lorsque ce dernier fut assassiné : il reçut d’ailleurs deux balles dans le bras en voulant s’interposer. En 1933, il s’engagea au sein du Comité français pour la protection des intellectuels juifs persécutés.

Après deux échecs, il fut élu à l’Académie française en 1935. Il donna son nom à une distinction littéraire créé en 1959 pour « un roman d’imagination et n’ayant obtenu antérieurement aucun grand prix littéraire ».

Il repose dans un imposant monument familial « Jay - Godon - Deval - Chaumier » sur lequel son identité est quasiment illisible. Avec lui se trouve son épouse, Henriette ROGGERS (1881-1950), actrice de théâtre et pensionnaire à la Comédie Française (1923-1924).


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique