MONTEZ Lola (Marie Dolores Eliza Rosanna Gilbert : 1821-1861)

Greenwood cemetery de New York ( Etats-Unis)
mercredi 24 août 2016
par  Philippe Landru

PNG - 53.3 ko Née d’un père irlandais et d’une mère créole, elle devint danseuse exotique sous le nom de Lola Montez. Elle devint rapidement célèbre pour sa « tarentelle » et son expression : « Ce que Lola veut, Lola l’obtient ». Courtisane, elle eut parmi ses amants et « bienfaiteurs » Franz Liszt et Alexandre Dumas fils. C’est Liszt qui l’introduisit dans l’entourage de George Sand, où elle côtoya les intellectuels marquants de son époque.

C’est lors d’un voyage en 1846 à Munich que Louis Ier de Bavière la remarqua et elle devint rapidement la maîtresse du vieux roi. Elle usa de son influence auprès du roi, ce qui la rendit impopulaire auprès des Bavarois. En dépit de l’opposition, le roi la fit comtesse de Landsfeld en 1847, mais l’abdication du souverain l’année suivante l’obligea à s’enfuir pour les États-Unis, mettant un point final à sa carrière de courtisane.

De 1851 à 1853, elle se produisit comme danseuse et actrice dans l’est des États-Unis, en Californie, puis en Australie. Ayant emménagé à New York en 1860, elle fut victime d’un accident vasculaire cérébral et resta partiellement paralysée pendant un temps. Sans argent, Lola chercha alors à se rapprocher de Dieu. Elle passa ses derniers jours auprès d’un prêtre.

Sa vie inspira Max Ophüls qui donna le rôle titre à Martine Carol.

Elle repose sous une stèle très discrète du Greenwood cemetery de New York. JPEG - 30.4 ko JPEG - 30.3 ko


Commentaires