Château-Thierry (02) : Ces personnes célèbres qui reposent au vieux cimetière rue de Fère

Article de www.lunion.presse.fr - 02 novembre 2014
dimanche 2 novembre 2014
par  Philippe Landru

Le vieux cimetière de Château-Thierry (un plus récent a été créé aux Blanchards), situé rue de Fère est composé de plus de 4 000 tombes. En relevant la tête, il est possible d’observer des caveaux qui présentent des objets parfois atypiques, reflets d’une vie passée.

JPEG - 28.3 ko
La chapelle funéraire de la famille du psychanalyste Lacan est classée au monument historique.

Ainsi la tombe de Claude Rigollot est ornée d’une plaque avec une tête de clown, rappelant sa carrière sous le nom de Golo le clown. Les caveaux en granit les plus récents et d’une dimension souvent impressionnante sont souvent celles des familles de forains. Des stèles de personnes tombées dans l’oubli présentent néanmoins une particularité comme les insignes maçonniques sculptées ou encore une plaque funéraire avec un graff pour rappeler la passion du jeune parti trop tôt…
Il y a aussi les dernières demeures des personnalités locales mais aussi connues en France par leurs actions politiques ou encore leurs œuvres artistiques. En voici une liste non exhaustive…

Les élus

Les anciens maires de Château-Thierry reposent en grande majorité au vieux cimetière : Aristide Coutelier, Félix de Gerbrois (élu de 1848 à 1877), André Pichard (élu de 1959 à1965) et récemment Pierre Lemret (élu de 1965-1971). Ernest Couvrecelle l’entrepreneur et artisan de la Coop a été maire de 1937 à 1944 ; il a été le premier président-directeur-général des Coopérateurs de Champagne jusqu’en 1959.
François-Félix Deville élu maire, député et conseiller général entre 1883 et 1896 a sans doute le caveau le plus impressionnant avec une colonne en pierre blanche. Son visage y est reproduit, travail réalisé tout en haut du monument funéraire par le sculpteur Albert Laplanche.

Les artistes

La Vallée de la Marne a été la muse de nombreux peintres. Certains n’ont jamais quitté les lieux et sont enterrés à Château-Thierry comme Edmond Amand-Jean (1858-1936), Frédéric Henriet (1826-1918), Achille Jacopin que l’on connaît davantage pour ses sculptures (1874-1958), Pierre Ladureau (1882-1974) et Muriel Lobgeois (1952-2007).
Le Chinois Chin Hua Lao, ébéniste a aussi sa tombe dans sa ville d’accueil, au côté de sa famille d’adoption.
Il ne faut pas oublier non plus les photographes célèbres Alfred et Joseph Ehrard.

Les autres noms célèbres

Au détour de notre déambulation nous retrouvons le caveau d’Amédée Couesnon, député et facteur d’instruments de musique (1850-1931) ; Maurice Liez (1907-1971) grand résistant ; Camille Joussaume-Latour (1832-1898) chirurgien à l’Hôtel-Dieu, une avenue castelle porte aujourd’hui son nom ; Charles Lewis, bienfaiteur des pauvres de la cité ou encore René Vasseur fondateur de Quend-plage-Les-Pins sur la côte Picarde.
Nous pouvons aussi encore voir la colonne brisée du monument funéraire de Claudine Aubert-d’Aubigny, Vicomtesse Dumoulin, arrière petite cousine de Jean de La Fontaine mais son nom reste lié à l’ouverture de la première école catholique à Château-Thierry en 1831 juste avant sa mort.
La famille du médecin et psychanalyste Jacques Lacan, repose dans une chapelle sur les hauteurs du vieux cimetière. Son père et ses arrières parents y ont leur dernière demeure. Une chapelle classée aux monuments historiques.
Onze monuments funéraires sont aussi classés. Malgré les affres du temps et le manque d’entretien, elles demeurent le témoignage des motivations politiques et sociales des défunts et de la création artistique au cours des siècles.

Et dans le sud de l’Aisne

Un des premiers aéronautes et explorateur français repose dans le sud de l’Aisne. Henry de La Vaulx, né en 1870, a vécu dans un Château situé à Rozoy-Bellevalle. Il était disciple de Jules Verne et compagnon de Mermoz, il a été l’un des fondateurs de l’aéro-club de France. Après une mort tragique dans un accident d’avion en 1930, il repose selon sa volonté au cimetière du petit village du canton de Condé-en-Brie. Toujours sur le même canton, les descendants du sulfureux Marquis de Sade, les comtes de Sade, sont inhumés au cimetière de Condé-en-Brie. Moins connu sauf dans les milieux de la musique, Raoul Laparra (1876-1943), compositeur et maître de l’hispanisme français, est enterré à Chézy-sur-Marne. Son œuvre principale qui le rendit célèbre en 1899, fut son opéra « Peau d’âne ».


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?