LE NOUVION-EN-THIÉRACHE (02) : cimetière

samedi 11 janvier 2014
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive, mais présence de :

- Marc BLANCPAIN (1909-2001) : professeur de français à Genève puis au Caire avant la Seconde Guerre mondiale, il fut nommé après secrétaire général de l’Alliance française, puis en devint président de 1976 à 1994. Il la réorganisa et en développa le réseau dans le monde. Il collabora dès la libération au Parisien libéré, comme éditorialiste puis comme chroniqueur. Il fut l’auteur de nombreux essais, des biographies historiques, des nouvelles et des romans. Frappé par les deux guerres mondiales qu’il avait vécues en tant qu’enfant puis en tant que soldat, il orienta ses recherches historiques sur les dégâts des guerres et sur l’Allemagne.

- Ernest LAVISSE (1842-1922) : professeur à la Sorbonne, puis directeur de l’École normale supérieure (1904-1919), il contribua à la rénovation des études historiques. Il a dirigé une Histoire de France (10 tomes) et une Histoire contemporaine de la France (9 volumes, 1920-1922). Convaincu du bien-fondé des valeurs de son temps, Lavisse jugea le passé d’après l’échelle de ces valeurs : il prêcha dans ses célèbres petits manuels destinés à l’enseignement primaire le culte de la République et le patriotisme. Ces petits livres façonnèrent profondément l’âme française entre la défaite et la revanche. L’Histoire de France y est racontée comme un récit épique avec ses images d’Épinal, ses héros et ses anecdotes édifiantes. Les enfants acquirent ainsi une relation familière avec les grands personnages de l’Histoire de France : Jeanne d’Arc, Du Guesclin... L’oeuvre de Lavisse est devenue un marqueur essentiel de ce moment de la conscience nationale républicaine, un de ses lieux de mémoire. Ce « roman historique », savoureux comme le sont les nostalgies, mais obsolète tant la recherche a avancé depuis, reste toujours populaire auprès un cercle d’écrivains contemporains, généralement politiquement conservateurs, sans formation historique, mais se piquant « d’écrire de l’histoire à la Lavisse ». Lavisse était académicien français.

Il repose sous une dalle en fort mauvaise état, au sein d’un enclos familial.


Merci à Simon Tiron pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?