SAINT-JEAN-CAP-FERRAT (06) : cimetière

Visité en juillet 2013
mercredi 1er janvier 2014
par  Philippe Landru

Comme l’indique une plaque à l’entrée du cimetière, il fut créé en 1905 sur un terrain offert par un donateur niçois. Il se présente à la manière d’une « fin du monde » sur son promontoire qui domine de manière impressionnante la mer.


Curiosités


-  Le cimetière est dominé par la chapelle Saint-Hospice, construite au XVIIe siècle sur les ruines d’une tour qui aurait abrité saint Hospice, un anachorète du VIe siècle. Lieu de ferveur populaire, elle est elle même dominé par une imposante et assez laide statue en bronze de 11 m de haut d’une Vierge à l’Enfant, commandée en 1903 par le négociant d’huile d’olive niçois Auguste Gal (le donateur du cimetière) au sculpteur milanais Tranquillo Galbusieri afin de marquer la réalisation d’un vœu. La statue devait se trouver au sommet de la tour de sa propriété, mais les autorités militaires s’y opposèrent : elle a été transférée à son emplacement actuel en 1937 par le chocolatier Jacques Menier qui avait acquis la propriété où la statue se trouvait.

- Le roi Léopold II de Belgique avait acheté de nombreuses parcelles de terre pour y édifier une villa. Il mourut avant sa réalisation, mais durant la Première Guerre mondiale, une partie du « domaine » fut occupée par les services médicaux de l’armée belge. Des tentes y furent dressées pour l’hospitalisation de soldats blessés ou gazés au front de l’Yser. 90 d’entre eux reposent dans ce cimetière.

- Un étonnant monument aux morts (dans la mesure où il est simplement dédié : aux victimes du devoir).

- Étrange plaque cinéraire (la fumée passe, la cendre reste...là).

- Les amateurs de lyrique seront surpris d’y trouver la tombe d’une Léontine Price, mais il s’agit évidemment d’une homonyme !


Célébrités : les incontournables...


Aucune


... mais aussi


- Le professeur correspondant de l’Académie de Médecine Michel ALBEAUX-FERNET (1905-1985).

- Emile CROZET-FOURNEYRON (1837-1909), qui fut député de la Loire de 1876 à 1881 et de 1885 à 1889. Il siège au centre-gauche. Il fut par la suite sénateur de ce même département de 1897 à 1906.

- Charlotte LYSÈS ( Charlotte Lejeune : 1877-1956) : Comédienne de théâtre et de cinéma, elle fut la maîtresse de Lucien Guitry avant de devenir la première épouse de son fils, Sacha. Elle créa 19 pièces de son mari, et s’en sépara en 1917. Elle repose sous une petite dalle confondante de simplicité.

- Pierre MATISSE (1900-1989) : fils de Henri, il fut un célèbre marchand d’art. Il créa sa galerie à New York et se consacra à faire connaître les œuvres des artistes de l’Art moderne, son père et ses nombreux amis. Son père fit de lui quelques portraits.

- René VESTRI (1938-2013) : maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat pendant trente ans et jusqu’à sa mort, sénateur des Alpes-Maritimes à partir de 2008, il fut condamné en 2011 à trois mois de prison en sursis et 3 000 € d’amende pour travail dissimulé et détournement de subventions européennes.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?