DESMARETS Sophie (Jacqueline Desmarets : 1922-2012)

Montparnasse - 15ème division
mardi 15 mai 2012
par  Philippe Landru

Remarquée à 16 ans par Louis Jouvet qui vit tout de suite en elle « un physique de théâtre », elle se décida alors à intégrer le Conservatoire et en sortit quelques années plus tard avec le premier prix dans la section comédie.
Son tout premier rôle, elle l’interprèta en 1941 au cinéma devant la caméra d’Henri Decoin dans Premier rendez-vous. On retrouva Sophie Desmarets plusieurs fois à l’écran dans de petits rôles, jusqu’en 1996 avec Fantôme avec chauffeur de Gérard Oury. C’est au théâtre que la comédienne se sentait le mieux. Grâce aux textes écrits par le duo Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, Sophie Desmarets trouva sa place sur les planches. En 1960 elle joua dans Adieu prudence, avant d’exceller avec Fleur de cactus.
Sa popularité doit également beaucoup à sa participation, dans les années 1960 et 70, aux émissions de Maritie et Gilbert Carpentier et aux Grosses Têtes de Philippe Bouvard.

Sophie Desmarets fut marié avec René Froissart en 1942 puis avec Jean de Baroncelli en 1950, qui la fit marquise. Elle repose donc auprès de son second mari, le baron Jean de BARONCELLI de JAVON (1914-1998), fils du cinéaste Jacques de Baroncelli, qui fut lui-même écrivain et critique de cinéma.


Retour vers le cimetière Montparnasse


Merci à Alain Lamoury pour le complément photo.


Commentaires

Logo de Eric DEMATHIEU
DESMARETS Sophie (Jacqueline Desmarets : 1922-2012)
lundi 22 janvier 2018 à 17h05 - par  Eric DEMATHIEU

erratum ?
Soit il est baron et elle est baronne par le mariage
soit il est marquis et elle est marquise par le mariage

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
DESMARETS Sophie (Jacqueline Desmarets : 1922-2012)
vendredi 18 mai 2012 à 21h21 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Qui pourrait me renseigner sur le lieu de sépulture du regretté cinéaste, scénariste et producteur Jacques de BARONCELLI ?

Merci d’avance pour la réponse.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 18 mai 2012 à 22h45 - par  Philippe Landru

@ Ghislain : Pas simple ! Quoique mort à Paris, il semble assez certain qu’il repose à Avignon, mais je ne sais pas où exactement. La piste du cimetière Saint-Véran, la plus logique, ne semble pas bonne. Son père y avait été inhumé, mais il fut transféré par la suite dans un tombeau isolé en Camargue.