ROCHECHOUART (87) : cimetière

samedi 23 octobre 2010
par  Philippe Landru

Le cimetière de Rochechouart possède un monument unique : l’imposant et étonnant tombeau d’un marchand de vin en gros, Léonce Chabernaud (+1953).

Cette sépulture reproduit un grand tonneau en béton sur roues ( effigie exacte du wagon-foudre ) de 100 hectolitres, monté sur rails. Personnage atypique, il fut le propre créateur, à partir des années 30, de son tombeau : à l’époque, les autorités religieuses crièrent au scandale ! On raconte qu’il dut détruire une première réalisation qui prenait... l’eau, un comble pour un tonneau de vin !
Dans son testament , il précisa que son enterrement serait le moment de boire du vin et d’être gai , pas un moment de deuil.

Il fit également une demande de téléphone dans son tonneau, mais celle-ci lui fut refusée. Son histoire fut médiatisée, à tel point que Paris Match, suivant son état de santé, envoya des reporters 8 jours avant son décés.

Son fils, Marcel Chabernaud, s’expatria aux Etats-Unis : il ouvrit à Dallas un restaurant français et choisit de faire figurer sur sa carte le fameau tonneau ainsi que son histoire.

De nos jours, le tombeau trône toujours dans le cimetière mais mériterait une rénovation.


Merci à Henri Habrias pour les photos.


Commentaires

Logo de Jean Christophe
ROCHECHOUART (87) : cimetière
jeudi 17 mai 2018 à 09h52 - par  Jean Christophe

Pour information, le tonneau est actuellement en cours de rénovation. C’est vrai qu’il le méritait.

Logo de Aredius
ROCHECHOUART (87) : cimetière
vendredi 17 octobre 2014 à 18h13 - par  Aredius

Sur le fils de Léonce, Clémence :

Logo de HolyvieR
ROCHECHOUART (87) : cimetière
jeudi 13 juin 2013 à 18h57 - par  HolyvieR

Très bon article. Merci Philippe. :-)

Récemment j’ai appris que Léonce Chabernaud ne serait finalement pas le concepteur de son incroyable monument funéraire ! :-O
En effet, il aurait fait appel en 1931, alors qu’il était âgé de 50 ans, soit 22 ans avant sa mort, à un maçon du village de Chabanais en Charente pour réaliser cette réplique d’un wagon-foudre (ces wagons destinés au transport du vin circulaient autrefois entre Rochechouart et Narbonne).
Ce tombeau d’une capacité de 12 places aurait couté au négociant en vins 16 500 F (francs de l’époque). Malgré les oppositions de sa famille et des autorités, il aura été jusqu’au bout de son projet fou et de ses rêves. En fait, il aurait fait réaliser cette sépulture si originale en souvenir de son père qui lui répétait toujours « MON FILS, TU FINIRAS TES JOURS DANS UN TONNEAU ! » :-P

Je ne sais pas si le père de Léonce Chabernaud repose avec lui dans ce tombeau mais ce qui est sûr c’est que son fils Marcel l’y a rejoint en mai 1978, à l’âge de 49 ans.
Comme vous l’avez dit Philippe, il était parti faire fortune aux USA. J’ai peut-être un petit scoop ? Cuisinier de profession, il avait ouvert à Dallas, au Texas, un restaurant français
d’une grande réputation car le 22 novembre 1963 aurait du s’arrêter John Fitzgerald Kennedy et la suite présidentielle pour y prendre leur repas, mais les assassins du président
ne lui ont pas laissé le temps de goûter à la succulente cuisine de Marcel Chabernaud ! :-O
Le restaurant français était célèbre en son temps pas à seulement à cause de sa cuisine française raffinée mais aussi en raison des petites boites d’allumettes distribuées aux clients qui faisaient fureur : elles représentaient le fameux tonneau du cimetière de Rochechouart.
Marcel revenait assez régulièrement en Haute-Vienne rendre visite à son père adoré et il épatait la galerie au volant de sa grosse voiture américaine avec laquelle il roulait à tombeau ouvert ! :-)

Logo de Michel Archambault
mardi 31 juillet 2018 à 14h40 - par  Michel Archambault

Bonjour,

C’est en faisant une recherche sur le fils de Marcel Chabernaud que je prends connaissance de votre article.
J’ai moi-même bien connu Marcel en 1973 alors qu’il avait son restaurant à Dallas, situé Lovers Lane, tout près d’où j’habitais à l’époque. Marcel et moi avions sympathisé et c’est au cours d’une rencontre dans sa maison familiale que j’ai fait la connaissance de son épouse et de son jeune fils prénommé Léonce comme son grand-père.
J’aimerais prendre contact avec vous par mail si possible en espérant que vous prendrez connaissance de ce message. Dans l’attente de vous lire je vous prie d’accepter mes sincères salutations.
Michel Archambault. Angoulême, Charente.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?