JUILLY (77) : cimetières

Visité en novembre 2011
mardi 21 octobre 2014
par  Philippe Landru

La petite commune périurbaine de Juilly, à quelques encablures de l’aéroport de Roissy, est immanquablement marqué par ce qui fit son renom durant 374 ans : la présence du célèbre collège.

Etablissement d’enseignement, placé sous la tutelle de l’Oratoire de France, il comprenait une école maternelle, une école primaire, un collège et un lycée. L’ensemble fonctionna entre 1638 et 2012 !
Un très grand nombre de personnalités, anciennes ou actuelles, y firent leurs études : de Montesquieu à Mesrine, de Jérôme Bonaparte à Philippe Noiret...

Assez naturellement, le petit cimetière, à l’entrée de la commune, fut fortement marqué par cette présence. On y trouve ainsi :

- Un caveau collectif où reposent des ecclésiastiques-enseignants, mais aussi quelques élèves,

- D’autres tombeaux d’ecclésiastiques, qui exercèrent des fonctions au collège. Parmi eux, signalons la présence de Louis Eugène Marie BAUTAIN (1796-1867), ancien professeur de philosophie entré dans les ordres. Il fonda l’Institut des Soeurs de Saint Louis à Juilly en 1842 (il fut le supérieur du collège de 1841 à 1865), et enseigna la philosophie morale à la Sorbonne de 1853 à 1863.

Pendant la Première Guerre mondiale, on ouvrit dans la salle des Bustes une vaste chambre d’hôpital, tandis que le réfectoire des maîtres, blanchi au ripolin, devint une salle d’opérations. Des dortoirs, d’autres salles d’opérations et une salle de radiographie furent ouvertes, faisant du Collège une ambulance de la Croix-Rouge américaine. Une activité scolaire presque normale perdura pourtant jusqu’en 1918. Au mois de mars de cette année, les grandes offensives allemandes ramenèrent l’ennemi plus près de Juilly. On déplaça les élèves et l’ensemble du Collège fut mis à la disposition de la Croix-Rouge américaine, qui y soigna notamment des victimes de la bataille du bois Belleau. L’établissement scolaire rouvrit après la guerre.

Cela explique la présence de tant de tombes militaires dans le cimetière.

On remarquera encore une chapelle, tenant lieu d’ossuaire.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?