MÉRIEL (95) : ancien et nouveau cimetières

Visité en mars 2013
mardi 12 mars 2013
par  Philippe Landru


l’ancien cimetière


C’est autour de l’église que se trouve le minuscule ancien cimetière de Mériel. Dès l’entrée, une plaque annonce la célébrité du lieu (qu’on ne trouvera pourtant pas ici !) : quelques photos et un court texte (en français et en anglais) présentant brièvement la jeunesse et l’environnement familial de Jean Gabin.

On le sait, Jean Gabin fut crématisé et ses cendres dispersées en mer au large de Brest. Le tombeau de famille des Moncorgé se trouve néanmoins dans ce cimetière. Y reposent en particulier son père, Ferdinand Moncorgé, dit GABIN (1868-1933) : contre l’avis paternel, il s’orienta vers le caf’conc’ et débuta à Paris en 1885 dans un petit concert de la rue du Château-d’Eau, sous le pseudonyme de Gabin. Après une tournée en Province, il retournaà Paris avec un engagement au Concert des Ternes, et y rencontra Hélène Petit (1863-1918) qui, comme lui, tentait une carrière de chanteuse-diseuse. De leur union naquirent sept enfants, ce qui mit un terme à la carrière d’Hélène. Ferdinand entra à la Cigale, le grand café-concert montmartrois. Il y resta 15 ans. On le retrouva dans la plupart des revues jusqu’en 1908. Il passa ensuite à la Scala et entre au Palais Royal en 1914. En 1922, il créa l’opérette « Ta Bouche » au théâtre Daunou. C’est en 1901 qu’il fit l’acquisition de la maison de Mériel où il établit sa famille. C’est lui qui, par ruse, emmena un jour aux Folies-Bergères son dernier fils, Jean, et le fit embaucher comme figurant.

Dans ce caveau repose également le champion de boxe Jean POESY (1889-1955), qui avait épousé Madeleine, une soeur de Jean.

Il existe un autre caveau Moncorgé dans le cimetière qui est celui de l’un des frères de Jean.

En dehors de cette évocation symbolique forte, on trouve également dans l’ancien cimetière de Mériel :

- François JENTEL (1922-1979) : ordonné prêtre en 1946, souhaitant consacrer sa vie à la défense des plus pauvres, il partit pour le Brésil en 1954. Il se retrouva dans la région du Mato Grosso, en contact avec la tribu des Indiens Tapirapès. Là, avec les paysans, il créa une coopérative, construisit une école et un dispensaire. Il fit venir des techniciens, des médecins et des instituteurs. Les Indiens s’organisèrent en syndicat de travailleurs ruraux, ce qui évidemment entraîna un conflit avec les autorités. Par deux fois il fut emprisonné pour « incitation à la lutte des classes ». Il fut inhumé dans la sépulture familiale.

- La famille Lannes de Montebello possède à Mériel, où elle était propriétaire du château, un caveau de famille. Y repose en particulier le marquis Louis Jean Lannes (1874-1912), arrière-petit-fis du maréchal Lannes, qui mourut terrassé par la foudre (une croix commémorative existe à Mériel à l’endroit précis de l’accident).


le nouveau cimetière


Situé à l’extérieur du village, dans les champs, le nouveau cimetière de Mériel n’a évidemment pas du tout la même physionomie.

On y trouvera néanmoins les tombes de :

- Tristan RÉMY (Raymond Desprez : 1897-1977) : il fut, avec Henry Poulaille, l’un des principaux animateurs du mouvement pour la littérature prolétarienne dans les années Trente. Plus nettement influencé par le marxisme que d’autres auteurs du mouvement, il tenta d’imposer une définition militante de la littérature prolétarienne et de structurer le groupe. Proche du PC et de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires (AEAR) au milieu des années Trente, il évolua vers le réalisme socialiste et publia l’un des premiers romans consacrés au Front populaire en 1937 (La Grande lutte). Passionné par le cirque et le music-hall, Tristan Rémy fut le chroniqueur de ces spectacles populaires, ce qui l’amena à poursuivre de très sérieuses recherches historiques sur l’art clownesque qui lui permirent d’écrire une œuvre fournie, Les Clowns, qui fait toujours référence aujourd’hui. Sa tombe est ornée d’un médaillon en plâtre.

- l’agent artistique Marcelle WILDSCHITZ (1892-1972).

- Le chef de choeur Serge ZAPOLSKY (1939-2003), dont je n’ai pas retrouvé la tombe.


Commentaires

Logo de RENAUX
MÉRIEL (95) : ancien et nouveau cimetières
vendredi 31 janvier 2014 à 18h06 - par  RENAUX

J ai visité ce cimetière aujourd hui, en effet, cela fait drole de savoir que les parents de Jean Gabin reposent ici, j ai pu faire quelques photos, merci pour cette info, habitant depuis 30 ans le coin je ne le savais meme pas....

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?