VERNOUILLET (78) : cimetière des Gloriettes

Visité en octobre 2017
lundi 20 novembre 2017
par  Philippe Landru

C’est dans la seconde moitié du XIXe siècle que l’actuel cimetière remplaça l’ancien, qui se trouvait autour de l’église. Pour l’occasion, on y déplaça en 1858 quelques anciens tombeaux dont celui de René de Girardin.

René-Louis de GIRARDIN (1735-1808), marquis de Vauvray, poursuivit une brève carrière militaire avant de devenir en 1766 seigneur d’Ermenonville et créateur des jardins d’Ermenonville. Premier jardin à l’anglaise sur le continent, ce dernier fut à l’origine de la mode des jardins paysagers anglo-chinois et exerça une influence sur la création de parcs jusqu’au milieu du XIXe siècle. Girardin avait aussi des ambitions de philosophe, réformateur social et musicien, entre autres, mais ne laissa aucune œuvre d’envergure de ses autres domaines d’activités intellectuelles.

Il est évidemment connu pour avoir héberger pendant les dernières semaines de sa vie le philosophe Jean-Jacques Rousseau dans son domaine d’Ermenonville. C’est lui qui s’occupa de ses obsèques dans la petit île des Peupliers où Rousseau reposa jusqu’à son transfert au Panthéon.

Girardin quitta Ermenonville après la Révolution et s’installa à Vernouillet, ce qui explique sa présence ici. Les tombes voisines sont celles de ses amis, propriétaires du château de Vernouillet (Joseph Tautest-Duplain et ses filles, Anne Nicolas Doublet, marquis de Persan...). On trouve le détail du transfert des tombes sur ce site.

Y reposent :

- Le peintre Louis-Marie COGNET (1821-1897).

-  L’accordéoniste Jean CORTI (Giovanni Cortinovis : 1929-2015). Accompagnateur de Jacques Brel durant six ans à partir de 1960, il composa la musique de plusieurs chansons, soit seul (Les Bourgeois), soit avec Brel et Gérard Jouannest (Les Vieux, Madeleine, Les Toros), soit avec Gérard Jouannest (Titine). Il accompagna Georges Brassens à la contrebasse à ses débuts, Barbara, Henri Tachan et Alain Bashung.
Il collabora régulièrement avec le groupe Têtes Raides dès le milieu des années 1990. Je n’ai malheureusement pas trouvé sa tombe.

- Le peintre ERPIKUM (Léon Vuillemot : 1836-1917), ancien élève d’Hippolyte Flandrin. Il exposa au Salon de Paris de 1859 à 1880.

- L’homme de lettres André LELARGE (1883-1939).


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?