THOMERY (77) : cimetières

Visité en octobre 2011
mardi 28 octobre 2014
par  Philippe Landru

En 1809, l’ancien cimetière situé autour de l’église fit place à un premier cimetière « moderne » au lieu-dit « les cailloux ». Jugé trop petit et trop près des habitations, notamment des écoles, il fut transféré en 1895 en dehors de la commune de Thomery, à son emplacement actuel, sur le territoire communal de Fontainebleau dont la limite suit celle de la Forêt.

Il se présente sous la forme de terrasses, le monument aux morts occupant la partie centrale.


Curiosités


Une seule tombe se signale, tant par l’oeuvre contemporaine qui la surmonte que par ses motifs de mosaïques.


Célébrités : les incontournables...


Aucune


... mais aussi


- Eugène CUVELIER (1837-1900) : peintre de formation, il s’initia à la photographie auprès de son père. Par l’intermédiaire de Camille Corot, il découvrit la forêt de Fontainebleau et se lia d’amitié avec Théodore Rousseau et Jean-François Millet. En 1859 il épousa Louise Ganne, la fille du propriétaire de l’auberge où se retrouvaient les artistes de Barbizon. Il ne quitta plus désormais la forêt, acquérant une connaissance intime des lieux qui nourrit son inspiration et lui permit d’offrir des vues d’un Fontainebleau secret et sauvage. Il occupe dans ce cimetière la tombe la plus imposante, et la seule ornée d’un médaillon en bronze.

- Fernand GREGH (1873-1960) : poète et critique littéraire, il fonda en 1902 l’école humaniste qui avait l’intention de rendre à la poésie sa tradition romantique, souhaitant en effet limiter l’influence du symbolisme et des Parnassiens. Il devint président de la Société des gens de lettres en 1949, puis fut admis à l’Académie française. Il repose auprès de son épouse, la femme de lettres Harlette HAYEM (1881-1958), qui fut jurée du Prix Fémina et qui collabora à de nombreux journaux et revues.

- Le peintre expressionniste Francis GRUBER (1912-1948), fils du maître- verrier art nouveau Jacques Grüber, dont l’oeuvre privilégia les figures humaines aux traits ciselés et bruts. Il fut en réalité l’un des rares représentants du mouvement expressionniste en France. Il s’était installé avant la guerre à Thomery au « Vieux Châteaux » où il reçut de nombreux amis et artistes. Il fut enterré dans le cimetière du village où Louis Aragon fit son oraison funébre et Alberto Giacometti dessina sa tombe.

- L’écrivain et journaliste Alfred FABRE-LUCE (1899-1983), auteur d’ouvrages politiques souvent polémiques. Je n’ai pas retrouvé sa tombe.


Commentaires

Logo de Saincierge Jean-Michel
THOMERY (77) : cimetières
lundi 1er octobre 2018 à 08h04 - par  Saincierge Jean-Michel

Bonjour,
Alfred Fabre-Luce n’est pas enterré au cimetière, mais dans le parc de son château de La Rivière à Thomery (source : livre « Alfred Fabre-Luce un non-conformiste dans le tumulte du XX° siècle » par Daniel Garbe)

Cordialement

Logo de Saincierge Jean-Michel
lundi 1er octobre 2018 à 10h34 - par  Philippe Landru

Jean-michel Saincierge : Merci pour cette info qui explique donc mon échec à trouver sa tombe.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?