FAREMOUTIERS (77) : église Saint-Sulpice

Visité en octobre 2011
lundi 20 octobre 2014
par  Philippe Landru

Faremoutiers est l’un des rares villages de la Brie à posséder une grande église, datée du XIIe siècle pour ses parties les plus anciennes. Ses trois nefs voûtées d’ogives abritent de nombreuses pierres tombales, dont la dalle en marbre noir qui recouvrait un petit monument placé dans l’ancienne église abbatiale.

Le cœur d’Anne de GONZAGUE de CLÈVES (1616-1684), déposé à Faremoutiers, y était inhumé. Seconde fille de Charles de Gonzague et de Clèves, duc de Nevers, de Rethel et de Mantoue et de Catherine de Lorraine, elle fut élevée avec sa sœur Marie, future reine de Pologne, à l’abbaye de Faremoutiers. La vie de cette princesse palatine fut aventureuse : amoureuse de son cousin Henri II de Guise, marié à l’éphémère roi de Bavière Edouard, lié à Condé ; elle joua un rôle considérable pendant la Fronde. Comme souvent, elle mourut dévote. Son corps fut inhumé dans la chapelle du Val-de-Grace, à coté de celui de sa sœur Bénédicte, tandis que son coeur, à sa demande, fut placé dans ce carditaphe.

Cette épitaphe pourrait être de Bossuet, qui fut le confident de la princesse de Clèves et qui prononça son oraison funèbre. L’église étant fermée, comme c’est quasiment systématiquement le cas, photo fut prise au travers... de la serrure ! Une chance que le carditaphe ait été placé juste en face.

JPEG - 31.9 ko
Vue de la serrure !!!
Le carditaphe est sur la gauche.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?