BETON-BAZOCHES (77) : cimetière

Visité en octobre 2011
mercredi 23 novembre 2011
par  Philippe Landru

Petit cimetière rural, deux personnalités attirerons le taphophile à beton-Bazoches :

- Le chirurgien Louis-Hubert FARABEUF (1841-1910), à qui l’on attribue l’introduction de l’hygiène dans l’enseignement médical français. Nommé Interne des hôpitaux de Paris au concours de 1864 et prosecteur en anatomie en 1872, il inaugura l’enseignement de Médecine opératoire à la Faculté de Médecine de Paris. Il rédigea plusieurs opuscules de chirurgie et inventa un certain nombre d’instruments médicaux encore utilisés aujourd’hui (pince de Farabeuf, écarteurs de Farabeuf). Sa statue s’élève dans la cour centrale de l’école nationale de médecine de Paris, dont le Grand Amphithéâtre porte aussi le nom de Farabeuf.

- Henri-Alexandre TESSIER (1741-1837), qui obtint son doctorat en médecine en 1776 et la même année entra à la Société Royale (créée par Louis XVI) dont la mission était de se préocuper des épidémies. En 1786 il fut nommé responsable de la Ferme de Rambouillet (Bergerie Nationale). Encouragé par le Roi, il travailla à améliorer la race ovine. Il sollicita du monarque l’admission de 380 mérinos d’Espagne, moutons déjà fort réputés et grâce auxquels on pouvait obtenir une laine plus fine et plus délicate. Il fut l’auteur de de nombreuses thèses scientifiques et médicales. Il entre à l’Académie des sciences en 1783.

Dernier petit détail : une antique stèle sert désormais de robinet commun au cimetière. Sic transit...


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?