COURÇAY (37) : cimetière

visité en décembre 2010
samedi 22 janvier 2011
par  Philippe Landru

C’est sous un temps plutôt maussade que j’ai découvert le cimetière de Courçay.

Petite nécropole rurale sur son sol sablonneux, typique de la région, elle a su conserver quelques vieilles tombes de guingois possédant encore leur entourage.

Un bas-relief pour un enfant mort comme unique oeuvre d’art.

Bien que l’information soit peu connue, c’est dans ce cimetière que fut inhumé l’acteur Albert DIEUDONNÉ (1889-1976).

Venue du théâtre (il fut l’élève de Paul Mounet), marqué par des débuts précoces, qui en firent l’un des pionniers du septième art (il joua dans les premiers films français de 1908 à 1917), il n’est connu que pour un seul rôle : celui de Napoléon, dans le rôle-titre d’Abel Gance. Il en est ainsi de certains acteurs (comme Falconetti pour Jeanne d’Arc, Josette Day pour la Belle et la Bête...), dont un rôle éclipse l’ensemble de la carrière. En réalité, Dieudonné joua plusieurs fois le rôle de Napoléon, et il aurait été si marqué par son rôle qu’il en serait arrivé avec les années à se prendre pour l’empereur lui-même, faisant même des conférences sur l’empereur !

Ici reposent également Jean GRILLON (1875-1924) : lorrain d’origine, il fut un député de la Gauche radicale de Meurthe-et-Moselle de 1906 à 1910. Il mena par la suite une carrière administrative : sous-préfet de Verdun durant la Première Guerre mondiale, et plus particulièrement pendant la Bataille de Verdun, il prit des mesures énergiques pour rassurer et ravitailler les populations . Il fut par la suite préfet de l’Allier, de l’Indre, du Lot, puis de l’Aveyron. Dans le même tombeau repose son gendre, Jean-Ernest BERNARD (1907-1998), qui fut médecin général de la Marine.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?