SAINT-HYMER (14) : cloître du prieuré

dimanche 24 juin 2018
par  Philippe Landru

Le prieuré de Saint-Hymer est le prieuré d’un ancien monastère, situé à Saint-Hymer, en France. Le prieuré de taille respectable au Moyen Âge connaît une période de déclin au début de l’époque moderne puis un renouveau au XVIIIe durant lequel il devient un centre de diffusion janséniste en Normandie.

le colonel Jean-Charles LANGLOIS (1789-1870), officier de Napoléon qui s’est battu à Wagram, à Gérone et à Waterloo, acheta le prieuré en 1838. Officier mais aussi peintre de batailles, il se spécialisa dans les panoramas, très en vogue à l’époque. Ces panoramas représentent les grandes batailles impériales (l’Incendie de Moscou, les batailles d’Eylau, du Nil, de Montereau, de la Moskova, de Wagram, de Solférino). Nombre d’entre-eux furent détruits au cours du siège de Paris de 1870. Ceux qui survécurent furent léguer par la famille au musée des beaux-arts de Caen. Un musée lui est consacré à Beaumont-en-Auge, sa commune natale.

PNG - 185.6 ko
Bataille de Smolensk

Il mourut à Saint-Hymer en 1870 et légua le prieuré à l’hôpital de Pont-l’Evêque qui le possède toujours. Il sert actuellement comme maison de retraite, ce qui explique que la célèbre Mère Denis, qui y finit sa vie à la fin des années 1980, repose dans le cimetière communal.

Jean-Charles Langlois repose quant à lui dans le cloître de son ancien prieuré.


Merci à Nicolas Badin pour la photo.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?