GERMIGNAC (17) : cimetière

Visité en août 2012
samedi 25 août 2012
par  Philippe Landru

A la lecture de cet article, certains vont se pourlécher leurs babines de taphophiles, voyant dès les premières lignes de qui il s’agit. D’autres, peu sensibilisés au 2nd degré, ou plus hermétique aux buzz Internet, peineront jusqu’au bout à en voir l’intérêt.

Bienvenue à Germignac, petite commune des Charentes-Maritimes. Bienvenue dans son petit cimetière, où aucune célébrité ne nous attend… du moins tel qu’on l’entend d’ordinaire.

Tout le monde connaît Strip Tease, cette étrange émission qui « nous déshabille ». Plusieurs de ses épisodes sont devenus « cultes » (je vous renvoie à Youtube pour les découvrir), mais il est probable que celui qui les dépasse tous est « La Soucoupe et le Perroquet ». Ceux qui connaissent déjà pourront le revoir une énième fois, pour les autres, un visionnage de l’épisode est nécessaire pour comprendre ce qui suit.

Vous pouvez découvrir l’épisode en cliquant ICI.

Vous connaissez désormais tous l’histoire de Jean-Claude Ladrat et de son incroyable mère Suzanne SAGET (1915-1999), réalisée en 1993. En réalité, en fouillant un peu sur le net, on se rend compte que le Jean-Claude n’en était pas à son coup d’essai (à découvrir ICI).

Si vous cherchez sur le net, vous découvrirez à quel point ce morceau d’anthologie a marqué le public : repris, cité, parodié, parfois avec grand talent (comme ICI). On apprend également sur le net la suite de l’histoire, moins heureuse : la mort de Suzanne en 1999, les ennuis judiciaires de Jean-Claude…

Assez naturellement, je suis allé chercher la tombe de Suzanne, effectivement située à Germignac. Bien avant Loanna, Suzanne était devenue une star de la téléréalité ! Evidemment, un flot de questions se posent auxquelles je n’ai pas de réponse :
- Suzanne a-t-elle été inhumée avec son perroquet ?
- Que sont devenus les chiens ?
- Peut-on communiquer avec elle « paranormalement » ?
- Est-il vrai « qu’elle ne nous dit pas tout » ?
- La boulangère avait-elle finalement 1, 2 ou 3 poireaux de vignes ?
- Germignac ne souffre-t-elle pas trop de la proximité du triangle des Bermudes ?
- Tous les lapins sont-ils vraiment des « petits salopards » ?


Du cimetière, une vue lourde de menaces nous permet d’appréhender les petits bois de la maison proche.

Après un chemin rural improbable, parsemé de tessons de briques et de cailloux, me voici arrivé à la maison. Abandonnée, on sent bien que la clôture a été refaite plus d’une fois pour éviter les multiples intrusions des fans de Suzanne et de Jean-Claude. On sait que la municipalité a finalement voulu déplacer la fameuse soucoupe pour des raisons de sécurité, et qu’elle n’a pas résistée au transfert. Les herbes hautes envahissent désormais le terrain.

La maison et les dépendances sont toujours-là. On y voit les clapiers, la corde à linge toute rouillée… Dans un garage, un cadavre de voiture achève sa décomposition. A voir le net, on a la sensation que la maison a été abandonnée presque en l’état.

A l’image de Saint-Exupéry, désireux, à la fin du Petit prince, de fixer dans notre mémoire l’étoile et la dune où disparut son héros, j’aimerais modestement, mais non sans une certaine pointe d’inquiétude (décembre 2012 approche, pour rappel…), fixer à vos esprits incrédules et pourtant désormais ébranlé, la vue PRECISE du triangle des Bermudes !

Pour finir, j’aimerais répondre à ceux qui, définitivement rétifs au 2nd degré, me reprocheraient mon ironie au sujet de Suzanne. Si Strip Tease est regardable, si elle ne donne pas l’envie immédiate du suicide, c’est que malgré les moqueries, les aspects les plus bas, minables, stupides de notre condition humaine que cette émission donne à voir, elle n’omet jamais, à la manière de la boite de Pandore, de faire une place à l’humanité, à l’espoir et même à la poésie des situations parfois loufoques… Indéniablement, Suzanne Saget s’est fait sa place dans les vedettes de Germignac, et mérite une petite halte du souvenir au cimetière.


PS : j’aimerais avoir une pensée pour les lecteurs d’Angoulème, qui sont donc bien beaux…


Commentaires

Logo de Rin Tin Tin
GERMIGNAC (17) : cimetière
vendredi 29 mai 2015 à 20h55 - par  Rin Tin Tin

Un jardin à portée de main
24 mai 2015
http://www.charentelibre.fr/2012/05/24/un-jardin-a-portee-de-main,1096666.php

« Il fallait s’y attendre avec la sortie du film Intouchables, confie Jean-Claude Ladrat, le voisin de la parcelle n°90, très heureux de voir du monde et qui trouve l’idée bonne. Ils écoutent mes conseils et on discute du choix des plants ». Ouvert aux adhérents d’APF tous les jours de 8h à 20h, cette parcelle a déjà ses jardiniers en herbe.

TAGS Angoulême, Jardinage, Grand-Angoulême

GERMIGNAC (17) : cimetière
samedi 18 octobre 2014 à 14h42
Logo de Nicolas BADIN
dimanche 19 octobre 2014 à 21h16 - par  Nicolas BADIN

bonsoir,
pas certain qu’il s’agisse du même JC LADRAT.... celui-ci est dcd en 2009 âgé de 69 ans donc né en 1940. Hors, il semble que le fameux JC LADRAT soit né en 1945...
JE suis allé à Germignac l’été dernier et la sépulture de Suzanne SAGET Vve LADRTA ne comporte ni inscription, ni plaque concernant son fils....à confirmer.

Logo de Nostalgie !
GERMIGNAC (17) : cimetière
lundi 21 octobre 2013 à 01h16 - par  Nostalgie !

Merci pour cet hommage. Suzanne et Jean-Claude resteront dans les souvenirs. Suzanne,( maman dévouée jusqu au sacrifice de toute une existence consacrée aux rêves de son fils), est partie rejoindre son mari et son perroquet, sans doute usée par la vie, la cruauté, la méchanceté et les moqueries suscitées par « la soucoupe et le perroquet ».
Quant à Jean-Claude, nul de sait exactement ce qui a bien pu lui arriver ... et ça ne nous regarde pas. Je souhaite juste que Suzanne ait été épargnée par l épisode carcéral de son fils, si tant est que cela soit vrai ... elle ne méritait pas ça.
Bonne chance à Jean-Claude. Désormais il a le droit à un peu d anonymat et d intimité, lui qui est sans doute le seul à ne pas avoir tiré de bénéfice de son histoire, devenue bien trop populaire sans doute malgré lui.
Au revoir Suzanne
Au revoir Jean-Claude ...

Logo de HolyvieR
GERMIGNAC (17) : cimetière
mardi 8 octobre 2013 à 11h11 - par  HolyvieR

..........

Logo de Hervé d’ETAT
GERMIGNAC (17) : cimetière
mardi 8 octobre 2013 à 05h15 - par  Hervé d’ETAT

Bonjour,

Quelques informations de la bouche même de Jean-Claude LADRAT qui m’a confirmé que Suzanne a bien été inhumée avec son perroquet.
C’est Jean-Claude lui-même qui a confectionné en ciment la « pierre » qui constitue son tombeau.
Sa maison a été vendue et la soucoupe a été malheureusement détruite lors d’un essai de déplacement par le nouveau propriétaire. Celle-ci était trop abimée par l’humidité et le manque d’entretien. Jean-Claude la chauffait régulièrement mais, suite à une absence de plusieurs années, il n’a pas pu s’en occuper.

jeudi 16 octobre 2014 à 01h15

Bonjour.
Effectivement, c’est bien Mr Ladrat qui aconfectionné le moule pour couler la pierre tombale de sa mère. En ce qui concerne la soucoupe, il semble qu’elle se soit éffondrée suite à la demande du maire de Germignac, craignant pour la sécurité des nombreux visiteurs, de déplacer l’engin dans un endroit public, plus accesible.
En effet, beaucoup de gens se rendaient sur la propriété de maniere illegale pour voir et visiter ce lieu désormais mythique. Comme je l’ai fait.
J’espere que Mr Ladrat vit bien, désormais.
Si vous le croisez, transmettez lui toute ma sympathie.
Pompon, Périgueux (24)

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?