SAINT-GEORGES-DE-DIDONNE (17) : cimetière des Bois

mardi 22 mai 2012
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive mais présence de :
- Eugène PELLETAN
- André PELLETAN
- Georges COULON
- Jean-Paul COULON

Y reposent encore :

- Le chanteur Jo CHARRIER (Georges-Robert :1911-2011), qui appartint à l’orchestre de Jacques Hélian, où il fut chargé dans un premier temps de chauffer les salles en début de spectacle, puis interpréta de nombreuses chansons en tant que comme « comique troupier ».

- Le politicien Jean FARGE (1928-2011), qui fut Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale sous Giscard.


Merci à Nicolas Badin pour les photos.


Commentaires

Logo de pitouto
SAINT-GEORGES-DE-DIDONNE (17) : cimetière des Bois
samedi 25 janvier 2020 à 13h22 - par  pitouto

Elle a réalisé deux autres films, « Je parle d’amour », pour la télévision, et « Villa les dunes », cette fois pour le cinéma. Après cette courte carrière de réalisatrice, elle a ouvert le cinéma « L’Epee de bois » rue Mouffetard à Paris (ce cinéma existe encore, miraculeusement).

Logo de cp
SAINT-GEORGES-DE-DIDONNE (17) : cimetière des Bois
jeudi 2 janvier 2020 à 16h32 - par  cp

Au nombre des illustres inconnus reposant dans ce cimetière on pourra rajouter à partir de demain Madeleine Hartmann-Clausset, décédée le 27 décembre à l’âge de 88 ans, scénariste et réalisatrice d’un seul film, « Du Côté des Tennis », en 1976, marivaudage giscardien où d’oisives dames bien mariées, et s’ennuyant un peu, trouvent du charme à leur professeur de tennis… On croirait un scénario de porno, avec titre poussant au crime !

Logo de cp
samedi 4 janvier 2020 à 09h49 - par  cp

Rendons-lui justice, est aussi l’auteur de reportages du temps « Où la France s’ennuie », en 1967, à travers la caméra du grand chef opérateur Nestor Almendros, on suit la vie du journaliste Jacques Amalric qui, clope au bec, gare sans problème sa voiture devant son bureau, le journal « Le Monde », de la place, pas de fourrière qui menace, ni de détritus sur les trottoirs, copier-coller au ciseau et au pinceau à colle, pas d’ordinateurs, on entrevoit le jésuitesque Eric Rouleau, on dirait déjà un cardinal...

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?