DUBILLARD Roland (1923-2011)

Montparnasse - 27ème division
samedi 17 mars 2012
par  Philippe Landru

Après des études de philosophie, il s’orienta vers l’art dramatique. En 1953, Jean Tardieu lui commanda une série de petits sketches radiophoniques : cela donna « Grégoire et Amédée », qui obtinrent un énorme succès. C’était l’époque de Ionesco, de Beckett et de Vian. L’absurde était à la mode, et Dubillard se révéla être un maître du genre. Son œuvre, essentiellement théâtral, comporta également des nouvelles, deux recueils de poésies, un essai et un journal intime. Quel que soit le genre de ses écrits, ils se distinguent toujours par une certaine jubilation dans le maniement des mots qui provoquent en chaîne des catastrophes et des malentendus.

Il joua également dans plusieurs films (Les Compagnons de la marguerite de Jean-Pierre Mocky, La Grande Lessive du même Mocky où, flanqué de Bourvil et Francis Blanche, ils formaient un trio aussi poétique que drolatique, Les vécés étaient fermés de l’intérieur (1976) de Patrice Leconte...)

Il repose au fond de la division, contre le mur qui sépare le cimetière de la rue Emile Richard.

JPEG - 44.1 ko
La tombe en avril 2013

Retour vers le cimetière Montparnasse


Commentaires

Logo de oursivi
DUBILLARD Roland (1923-2011)
mercredi 6 juin 2012 à 00h17 - par  oursivi

Poétique et drolatique, tout à fait cela...

Belle éternité, Roland.