VILLERVILLE (14) : cimetière

dimanche 24 octobre 2010
par  Philippe Landru

Deux comédiens reposent dans le petit cimetière normand de Villerville :

- Fernand LEDOUX (1897-1993) : comédien belge naturalisé français, sociétaire de la Comédie-Française de 1931 à 1942, cet homme de théâtre avant tout devint pourtant populaire grâce au cinéma. Sa carrière d’acteur fut partagée entre des personnages de brave homme spolié et de méchant hypocrite. Excellent comédien, un des plus grands de son temps, il excella ainsi dans des rôles souvent ingrats.

Il tourna plus de 80 films : Jacques Feyder lui offrit son premier rôle au cinéma dans La Faute d’orthographe en 1919. Il l’engage à nouveau dans L’Atlantide en 1921.

On le remarqua particulièrement dans La Bête humaine de Jean Renoir en 1938, puis dans Volpone de Maurice Tourneur en 1940. En 1942, il cessa ses activités à la Comédie-Française et se consacra exclusivement au cinéma, pour éviter de jouer devant l’occupant. Cette même année, on le remarqua dans Goupi Mains Rouges de Jacques Becker et dans Les Visiteurs du soir de Marcel Carné.

De 1958 à 1967, il donna des cours de dramaturgie au Conservatoire National d’Art Dramatique. Il eut comme élèves Suzanne Flon, Claude Brosset, Guy Tréjan, Elisabeth Alain et Michel Duchaussoy.

Il joua également dans quelques productions américaines, comme Le Jour le plus long en 1961.

Grand amateur de la côte normande, qu’il aimait peindre, c’est là qu’il désira reposer.

- Philippe CLÉVENOT (1942-2001) : engagé au Théâtre de l’Espérance avec Jean Jourdheuil et Jean-Pierre Vincent, il le suivit au Théâtre national de Strasbourg en 1976. Il alterna les pièces du répertoire classique et du théâtre contemporain, dirigé par les plus grands metteurs en scène (Antoine Vitez, Roger Planchon ou Bernard Sobel). Cette passion pour le théâtre fut récompensée par son entrée à la Comédie Française dont il fut pensionnaire entre 1985 et 1987. Sa carrière théâtrale fut marquée par Elvire Jouvet 40, pièce dans laquelle il incarnait Louis Jouvet, prestation honorée du Molière du meilleur comédien en 1987. Au cinéma, Philippe Clévenot débuta dans des films d’auteur (dont le premier film de Alain Corneau, France société anonyme). Au début des années quatre-vingts, il accéda à un cinéma plus grand public, et ses participations furent nombreuses, mais essentiellement pour des rôles secondaires) (Cocktail Molotov, Camille Claudel, Roselyne et les lions, Place Vendôme...). Malade, il s’était retiré à Villerville.


Merci à Jean-Luc Sabatier et à Claude Schwab pour les photo.


Commentaires

Logo de cp
VILLERVILLE (14) : cimetière
lundi 5 juin 2017 à 18h11 - par  cp

Wikipédia annonce que feu le sociétaire du Français Jean-Yves Dubois (1958-2003) repose dans ce cimetière. Il avait vécu avec la comédienne et metteur en scène Muriel Mayette. Ils ont eu un enfant mort accidentellement à cinq ans. Dubois est mort chez lui d’une crise cardiaque à retardement consécutive à la réception d’une lourde valise sur le dos (Ou sur la cuisse...) dans avion revenant de Dakar. Il y en a qui ont de la chance.

Logo de Greg
VILLERVILLE (14) : cimetière
lundi 9 septembre 2013 à 20h48 - par  Greg

Totalement hors sujet mais, pour ceux qui se rendront dans cette jolie petite ville, ayez une pensée pour la plus belle cuite du cinéma français : c’est là qu’a été tournée « Un singe en hiver » avec Gabin et Belmondo. Le petit café ou se rendent ces 2 amateurs de voyages et retrouvent Paul Frankeur est toujours la et garde de très belles photographies du tournage.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?