Eglise et cimetière SAINT-MARCEL (disparus)

dimanche 8 mars 2009
par  Philippe Landru

La plus importante des nécropoles chrétiennes de Paris se trouvait situées de part et d’autre de l’endroit où la grande voix romaine, conduisant de Lutèce vers Lyon et l’Italie, traversait le coteau dominant de la rive sudde la Bièvre, soit à la hauteur du carrefour formé de nos jours par l’intersection de l’avenue des Gobelins et des boulevards de Port-Royal, Arago et Saint-Marcel. On retrouva dans ce secteur de très nombreuses tombes et sarcophages datant de l’époque mérovingienne.

Saint-Marcel, neuvième évêque de Paris (+ca436) fut inhumé dans ce cimetière. L’oratoire élevé au-dessus de sa tombe devint un lieu de pèlerinage qui donna naissance au petit bourg de Saint-Marcel. On y éleva au VIe siècle une chapelle qui fut rebâtie à la fin du Xe siècle, et qui devint collégiale en 1158. Elle fut démolie en 1806.

Cette église était située avec ses dépendances à l’intérieur du quadrilatère formé par le boulevard Saint-Marcel, la rue Michel-Peter, la rue de la Reine Blanche et l’avenue des Gobelins.

C’est à l’intérieur de cette église que fut inhumé le théologien d’origine italienne Pierre LOMBARD (1100-1160). Il fut un enseignant renommé et également le 72ème évêque de Paris. Son épitaphe et tombeau furent détruits sous la Révolution. L’épitaphe mentionnait sa gloire comme auteur des Quatre Livres de Sentences et de commentaires sur les Psaumes et les épîtres de Paul.

L’actuelle église Saint-Marcel, édifiée au 82 boulevard de l’Hôpital, date de la seconde moitié du XXe siècle. Elle conserve néanmoins les reliques de Saint-Marcel contenues dans un reliquaire sous sa tribune.


Source principale : HILLAIRET Jacques, Les 200 cimetières du vieux Paris, éditions de Minuit, 1958.


Commentaires

Eglise et cimetière SAINT-MARCEL (disparus)
mercredi 12 janvier 2011 à 14h10

bonjour,
je tiens à vous remercier pour ces indications.Voilà quelques jours, j’ai commencé une nouvelle lecture : Métronome, l’histoire de France au rythme du métro parisien. Je ne suis pas Parisienne mais les critiques de ce livre ont été telles, que je me suis précipitée pour le lire. j’apprend avec plaisir l’histoire sans ce côté rabat-joie que peuvent avoir certains.
Ainsi, pour guider mes yeux au fil de la lecture je suis tombée sur votre paragraphe concernant le cimetiere Saint Marcel. Je peux ainsi mieux situer les dires de Lorànt Deutsch.

Merci encore.
Mlle Lucile

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?