DIBANGO Manu (Emmanuel Dibango : 1933-2020)

Père-Lachaise - 44ème division
mercredi 3 juin 2020
par  Philippe Landru

Camerounais arrivé à Marseille en 1949, il découvrit le jazz en France, et s’essaya à la mandoline, au piano avant de s’initier au saxophone.

Après avoir fait plusieurs concerts en Afrique dans les années 1960, il créa en 1967 son premier big band à Paris, puis se fit connaître aux Etats-Unis dans les années 1970. En 1972, la face B d’un 45 tours, Soul Makossa, devint son tube et fit la conquête des États-Unis.

En 2009, il attaqua les maisons de disques de Michael Jackson et de Rihanna pour avoir utilisé sans autorisation le thème de ce tube dans leur propres compositions (Wanna Be Starting Something pour le premier, Don’t Stop the Music pour la seconde).

Dans les années 1990, il revisita le patrimoine de la chanson de plusieurs artistes africains. Il fut en 2020 l’une des victimes du coronavirus.

Il repose en bordure de 44e division (et pas dans la 84e comme on peut le lire ici ou là), face au columbarium. Pour l’instant, rien n’indique son identité.


Retour vers le Père Lachaise


Commentaires