LÉCLUSE (59) : vieux cimetière

Visité en octobre 2015
dimanche 23 octobre 2022
par  Philippe Landru

Durant sa jeunesse, Paul Verlaine retourna régulièrement passer les vacances à Fampoux chez son oncle Julien Dehée, le maire du village, où il pouvait rejoindre sa cousine Élisa Moncomble (1835-1867), sept ans plus âgée que lui. Cette dernière épousa en 1858 Auguste Dujardin, riche agriculteur de betteraves et « sucrier » à Lécluse près de Douai.

JPEG - 21.7 ko
Verlaine et sa cousine Elisa

C’est Élisa Moncomble-Dujardin qui le stimula à écrire, et qui finança la publication de son premier recueil, Poèmes saturniens. Elle mourut jeune d’une surdose de morphine. Verlaine l’a racontée dans Confessions : « Ma cousine Élisa souffrait depuis quelque temps des suites d’une couche difficile et son médecin la traitait par la morphine que l’on consommait en ces temps-là, non pas en injections sous-cutanées, mais par absorption. Ma cousine, qui éprouvait un grand soulagement après chaque cuillerée, finit par y prendre goût et outra l’ordonnance déjà peut-être téméraire du docteur de campagne qui la soignait, si bien qu’un jour, à table, au dessert, comme elle chantait avec sa jolie voix, pour son mari, tout à coup elle poussa un grand cri et tomba en une syncope effrayante ».

Il raconte le choc juste avant l’enterrement où il se rend : « Dans quelle situation d’esprit, non ! de cœur bien plutôt, j’ accomplis cet affreux pèlerinage, je vous le donne à penser. J’arrivai enfin, trempé comme une soupe, de pluie, de sueur et de pleurs - car quelle anxiété : est-elle encore vivante ? Je l’aimais tant ! Et ce fut tout souillé de boue et fumant de pluie comme un chien mouillé et sous l’averse sans fin pour tout le jour que je suivis ma cousine, ma chère à jamais regrettée, bonne, bien-aimée Élisa ».

Après l’enterrement, ce fut l’alcool : « Pendant les trois jours qui se succédèrent après l’enterrement de ma chère cousine, je ne me soutins qu’à force de boire de la bière et encore de la bière. Je tournai ivrogne, - si bien que rentré à Paris où la bière est affreuse, ce fut sur l’absinthe que je me rejetai, l’absinthe du soir et de la nuit ». On date parfois son alcoolisme de cet épisode dramatique, mais Verlaine avait en réalité commencé à boire bien avant.

Dans les Poèmes saturniens le fantôme d’Élisa est omniprésent, Il éprouva le besoin comme Lamartine dans Le lac, de revenir sur les lieux fréquentés avec Élisa. Dans cet amour incestueux, impossible, jamais rien n’est dit clairement, mais tout est murmuré. Toute sa vie, Verlaine vit en Élisa l’archétype absolu de l’éternel féminin.

Contre l’église Saint-Vaast, le vieux cimetière entremêle vieilles tombes et buis invasifs. C’est là que se trouve la tombe d’Elisa Dujardin, dont l’identité sur la tombe familiale est devenue quasiment illisible.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?