MAISONS-ALFORT (94) : cimetière

Visité en octobre 2010
jeudi 28 octobre 2010
par  Philippe Landru

Le cimetière de Maisons-Alfort, dans un cadre désespérément plat et peu arboré, offre un paysage urbain caractéristique des cimetières banlieusards, où l’alignement horizontal des tombeaux et empilement vertical des immeubles se répondent.


Curiosités


- Même si l’on est pas un adorateur des « marchands ambulants », des « armes à feu » ou des « portables », on reste perplexe devant l’arrêté liberticide placardé devant l’entrée du cimetière !

- Peu d’oeuvres d’art dans ce cimetière, hormis quelques médaillons de bronze.

- On remarque une proportion importante de tombes de forains, signalées par des plaques rappelant leur ancienne activité.

- Le chef d’oeuvre du cimetière est un petit bijoux de précision ornementale : la tombe Berne-Bernard, qui rend hommage à André Bernard, tombé à 22 ans sur le front en 1914, présente un décor en céramique subtil composé de baïonnettes et fusils disposés en forme de croix et portant des drapeaux. Sont représentés également la musette, le bonnet d’un régiment de l’armée d’Afrique, un obus... L’ensemble fut réalisé par l’ entrepreneur Boussard et les céramistes Dugue et Theis, de Vitry-le-François.

- Un monument aux morts commémorant les victimes du siège de Paris de 1870-1871.


Célébrités : les incontournables...


Aucune


... mais aussi


- Jean-Pierre BISSON (1944-1995) : acteur et metteur en scène, il obtint son premier rôle au cinéma dans Elise ou la vraie vie (1970) de Michel Drach. Il consacra les années 1970 au théâtre, puis tenta une nouvelle carrière au cinéma dans les années 1980. A la fois désinvolte et inquiétant, il excella dans les compositions de personnages troubles. Il dirigea le centre dramatique de Nice de 1975 à 1978. Il mourut prématurément d’une crise cardiaque.

- Amédée CHENAL (1852-1919) : ouvrier de profession, il devint maire de la commune en 1896 puis député de la Seine de 1909 à 1914. Il siégea avec les radicaux socialistes.

- La soprano française Marthe CHENAL (Louise Anthelmine Cheval : 1881- 1947), qui remporta en 1905 le premier prix de chant et le premier prix d’Opéra du Conservatoire National de Musique. Elle débuta au Palais Garnier en 1906, et connut un grand succès. Dès les premiers de la Grande Guerre, elle fut ovationnée dans son interprétation de « La Marseillaise » et devint au cours de la guerre l’incarnation vivante de l’hymne national. Elle l’interpréta le 11 novembre du balcon de l’Opéra face au peuple de Paris en présence de Georges Clemenceau (son épitaphe précise d’ailleurs qu’elle « fut la Marseillaise de 1914-1918 »). Elle fut ensuite la diva des Années Folles, se faisant remarquer par l’excentricité de son comportement et la liberté de ses moeurs.

- Le journaliste et photographe Ildefonse ROUSSET (1817-1878) qui après avoir travaillé pour Jules Hetzel, devint le fondateur et le directeur du National : son tombeau, réalisé par le sculpteur J. Guerlain en 1879, est une structure de naos à 6 colonnes abritant le buste du défunt.


Merci à Nicolas Badin pour les photos Amédée Chenal et JP Bisson.


Commentaires

Logo de Yves Donjon
MAISONS-ALFORT (94) : cimetière
lundi 19 mars 2018 à 09h52 - par  Yves Donjon

Bonjour,

Je me permets de vous signaler que dans ce cimetière de Maisons-Alfort repose un dénommé Jean-Jacques Manceau de Lafitte (1918-1944) « Mort pour la France ». Ce garçon a été pilote au sein du Régiment « Normandie-Niémen » qui a combattu auprès des Soviétiques de 1943 à 1945. Il a obtenu 6 victoires aériennes homologuées et a trouvé la mort le 2 novembre des suites de graves blessures occasionnées par l’explosion de deux mines. D’abord inhumé en Union soviétique, le corps de Jean-Jacques Manceau de Lafitte a été restitué à la France et sa famille le 28 novembre 1970.

Cordialement.

Yves Donjon
Administrateur du Mémorial Normandie-Niémen
Auteur de l’ouvrage intitulé « Ceux de Normandie-Niémen »

Logo de Nicolas BADIN
MAISONS-ALFORT (94) : cimetière
jeudi 25 octobre 2012 à 21h00 - par  Nicolas BADIN

@HolvieR
Suis allé visiter ce cimetière ce matin, demandé à la conservation, et les géants Hugo ne s’y trouvent pas. Il m’a suggéré Alfortville....à vérifier

Logo de HolyvieR
vendredi 26 octobre 2012 à 00h05 - par  HolyvieR

Ah merci Nicolas de votre message. Etrange ! L’article peut-être se trompe ?
D’après mes informations (donc erronées ?) seulement un des géants Hugo, Paul Antoine, le plus jeune frère, aurait été inhumé en 1914 au cimetière de Maisons-Alfort. :-|

Logo de HolyvieR
MAISONS-ALFORT (94) : cimetière
lundi 23 juillet 2012 à 15h58 - par  HolyvieR

Bonjour Landru,

Connaissez-vous l’emplacement de la tombe de Paul Antoine Hugo (26 juin 1887-16 février 1914). Mesurant 2m25, il était le plus jeunes des fameux Géants Hugo, véritables phénomènes de foire et grandes vedettes de la Belle Epoque qui ont fait de nombreux voyages à travers le monde et qui ont été immortalisés sur une 100aine de cartes postales :
http://www.thetallestman.com/antoinehugo.htm
http://www.thetallestman.com/baptistehugo.htm
http://www.thetallestman.com/pdf/marechal-biographiegeantshugo.pdf
http://collections.conceptbb.com/t8227-vingt-policiers-contre-deux-geants
http://www.carte-postale.com/themes/phenomenes.htm
http://1planflou.free.fr/spip/spip.php?article146

Mort à l’âge de 26 ans, il est mentionné ici qu’il a été inhumé en 1914 au cimetière de Maisons-Alfort : http://www.thetallestman.com/images/baptistehugo/baptistehugo%20(124).jpg
Son frère ainé Baptiste Hugo (21 juin 1876 - 23 avril 1916), « l’homme le plus grand du monde », mesurant 2m35 (mesuré 2m59 à sa mort, il aurait donc grandi ?!?), lui, est mort à 39 ans alors qu’il était en tournée avec le cirque Barnum & Bailey à New York, il serait donc enterré dans un cimetière new-yorkais ? Tous deux étaient domiciliés à Maisons-Alfort.

Voici deux belles affiche représentants Géants Hugo, réalisée par le dessinateur Candido de Faria (inhumé au cimetière Saint-Vincent) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9004379z/f1.highres et http://www.thetallestman.com/images/baptistehugo/baptistehugo%20%28136%29.jpg

Au plaisir de vous lire... A bientôt...

Bien cordialement, HolyvieR.

Site web : Les Géants Hugo
Logo de HolyvieR
lundi 23 juillet 2012 à 16h06 - par  HolyvieR
MAISONS-ALFORT (94) : cimetière
mercredi 15 décembre 2010 à 16h06

Concession 1882 : la tombe d’Eugène Petitcolin, un des plus grands mouleurs en anatomie, à qui on doit une grande partie de la collection présentée au musée Fragonard de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?