TOPALOFF Patrick (1944-2010)

Cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois (91)
dimanche 11 avril 2010
par  Philippe Landru

Né d’un père géorgien et d’une mère corse (ce qui lui faisait dire qu’il était un « délicat entremet franco-russe »), il commença une carrière d’animateur radio avant d’interpréter plusieurs « tubes » écrits pour lui par Claude François (dont J’ai bien mangé, j’ai bien bu). Avec ce dernier, il partit en tournée assurer ses premières parties.

Il mena également une carrière cinématographique dans des nanars (La Brigade en folie (1973), Le Plumard en folie (1974)...).

Jusqu’au début des années 80, il connut régulièrement le succès avec des « tubes » populaires, reprises de hits américains (Ali be good, ou encore Où est ma ch’mise grise ?, avec Sim, surfant sur le succès de You’re the One That I Want de Grease). A cette même époque, il était une figure télévisuelle familière, participant régulièrement aux Jeux de 20 heures ou à l’Académie des neuf.

Il connut ensuite une période difficile : un divorce, l’échec de ses choix artistiques, plus trop en phase avec l’époque, puis la prison pour non-paiement de pension alimentaire (ruiné par une pension alimentaire indexée sur les revenus du temps de sa gloire, il devint même SDF !).

Il opéra un relatif retour sur la scène médiatique dans les annés 2000, participant en particulier à partir de 2007 à la tournée Âge tendre et Têtes de bois.

Il existe plusieurs tombes Topaloff au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois, et son nom n’est pas encore indiqué sur la sienne, que je suppose être celle de ses grands parents paternels. Lors de ma visite, une bouteille de champagne avait été placée sur sa sépulture !


Commentaires

Logo de Laurent G.
TOPALOFF Patrick (1944-2010)
mercredi 11 mars 2015 à 21h57 - par  Laurent G.

:-| Un excellent souvenir, à Saint-Etienne, vers 1998-2000 ou il montait un spectacle avec deux fois riens, et ou il faisait rire les mômes, quartier Bellevue, et ou cet humaniste, et homme au grand coeur pouvait pendant des heures vous parler de la vie , sans tabous. Que le monde du show-business est ingrat, pour mettre ainsi de grands artistes de côtés !

Logo de Hamed
TOPALOFF Patrick (1944-2010)
samedi 15 mars 2014 à 15h10 - par  Hamed

;-) agent d’entretien à la gare de Perrache à Lyon au milieu des années 1990, je cotoyait Patrick presque tous les jours. SDF, il montait de petits spectacles dans la gare, vers les siéges voyageur. Des fois, d’autres SDF jouaient avec lui. Ce qui surprenait le plus, c’était que les gens ne croyait pas que c’était lui. pourtant, il se reconnaissait bien. il était trés gentil,un monsieur formidable et combatif. ça se voyait qu’il allait sortir de la galére. C’est un bon exemple du combat de la vie. un jour il est parti gare de Lyon a Paris.
le temps d’un dernier café, et bons souvenirs d’un homme simple. pour lui, le début de la fin, ce fut la mort de claude François en 78, un grand ami.