SAINT-MALO (35) : le du Grand-Bé

Visité en juin 1992
lundi 4 février 2008
par  Philippe Landru

JPEG - 73.6 ko
Le Grand Bé à marée haute...
JPEG - 39 ko
... et à marée basse.

Au large de Saint-Malo, sur un caillou balayé par la mer et le vent, accessible uniquement par marée basse, repose François-René de CHÂTEAUBRIAND (1768-1848).

Personnage incontournable de la littérature et de la politique du premier XIXe siècle, cet écrivain et académicien, plusieurs fois ministre sous la Restauration, fut le chantre du romantisme en France. Le lieu de son tombeau se prête bien à ce mouvement : celle d’un homme fou qui ose vainement affronter les forces déchaînées de la nature.

Voyageur infatiguable (de l’Amérique à la Turquie, de la Grèce à Jérusalem...), il consigna scrupuleusement ses impressions. Il fut également un poète de la Réaction : légitimiste par honneur, il retourna vers le christianisme chahuté par la philosophie des Lumières. Son Génie du christianisme est une apologie de ce monothéisme, oeuvre de réhabilitation marquante auprès des jeunes générations, Hugo en tête.


Terminons par ces lignes de Gustave Flaubert concernant le tombeau de Chateaubriand :

Il dormira là-dessous, la tête tournée vers la mer ; dans ce sépulcre bâti sur un écueil, son immortalité sera comme fut sa vie, déserte des autres et tout entouré d’orages. Les vagues après les siècles murmureront longtemps autour de ce grand souvenir ; dans les tempêtes elles bondiront jusqu’à ses pieds, où les matins d’été, quand les voiles blanches se déploient et que l’hirondelle arrive d’au delà des mers, longue et douce, elles lui apporteront la volupté mélancolique des horizons et la caresse des larges brises. Et les jours ainsi s’écoulant, pendant que les flots de la grève natale iront se balançant toujours entre son berceau et son tombeau, le coeur de René devenu froid, lentement, s’éparpillera dans le néant, au rythme sans fin de cette musique éternelle.

JPEG - 146 ko
Acte de décès de Chateaubriand : reconstitution de l’Etat-civil de la Seine
JPEG - 32.9 ko
La rampe qui à marée basse permet de rejoindre l’ilot
JPEG - 36.6 ko
JPEG - 38.3 ko
A droite, la ville de Saint-Malo
JPEG - 37.2 ko
JPEG - 40.5 ko
JPEG - 36.8 ko
Du grand Bé, toujours à marée basse, on peut rejoindre le petit Bé.

Commentaires

Logo de Negib
SAINT-MALO (35) : le du Grand-Bé
mercredi 27 janvier 2016 à 11h58 - par  Negib

Remarque a propos du texte , deserte des autres mais tout entouré d’Orange au lieu de (et tout entouré d’orage).

Site web : remarque
Logo de cp
SAINT-MALO (35) : le du Grand-Bé
dimanche 15 mars 2015 à 21h24 - par  cp

Tombe honorée par Sartre, en virée avec le castor, d’une singulière manière.

Logo de cp
dimanche 15 mars 2015 à 21h50 - par  cp

Ben pareil que Daniel Cohn-Bendit sur la tombe du soldat inconnu ! Enfin DCB a toujours démenti cette anecdote lui collant aux basques ! (Chuis vache, là, je la colporte tout en en apportant l’antidote )

Sartre aurait pissé sur la tombe de Chateaubriand lors d’une escapade bretonne.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
dimanche 15 mars 2015 à 21h37 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@ cp :
« Tombeau honoré d’une singulière manière par Sartre et Simone » !
Comment ça ? Expliquez-vous !;-)

Logo de gnankan
SAINT-MALO (35) : le du Grand-Bé
dimanche 15 mars 2015 à 21h12 - par  gnankan

hélas ! tout finit, tout passe ; Chateaubriand cet écrivain inimitable et incomparable,est venu, a vécu et a passé comme l’herbe des champs. D’autres fugitifs comme lui viendront réfléchir au sujet de ce monde. BABA TRAORE Administrateur Civil malien , Admirateur de l’écrivain(Afrique de l’Ouest). Si j’avais les moyens , je visiterai le tombeau de l’homme tant il m’a impressionné par ses écrits

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?