DOL-DE-BRETAGNE (35) : cathédrale Saint-Samson

samedi 23 avril 2022
par  Philippe Landru

Dans la cathédrale, les tombeaux des évêques disparurent à la Révolution. Seul subsiste, mutilé, le tombeau de Thomas James, évêque de Dol de 1482 à 1504. Universitaire, docteur en droit civil et canonique, ce grand érudit mena une brillante carrière diplomatique. Conseiller de confiance et familier du pape Sixte IV à compter des années 1470, gouverneur du château Saint-Ange de 1478 à 1483, il devint tout naturellement ambassadeur du duc de Bretagne François II auprès du Saint-Siège.

Il souhaita être inhumé « comme le plus humble, sans cérémonial et à même la terre ». Ses deux neveux chanoines de Dol, Jean et François James, l’entendirent d’une autre oreille : en souvenir du séjour romain de leur oncle, ils firent ériger ce mausolée inspiré de la Renaissance italienne qui est le plus ancien monument de style Renaissance en Bretagne. Il est l’œuvre de Antoine et son frère Jean Juste, sculpteurs de Florence. Il est composé de pilastres aux fines et délicates sculptures représentant des candélabres, enfants, griffons, oiseaux, satyres… Deux médaillons sur les faces latérales, représentent les neveux de l’évêque. Le monument subit des mutilations sous la Révolution : le gisant du prélat et son épitaphe disparurent à cette époque, et quelques décorations furent martelées.


Merci à Nicolas Badin pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?