LA VOULTE-SUR-RHÔNE (07) : cimetières

visité en août 2020
samedi 12 décembre 2020
par  Philippe Landru

Le cimetière de La Voulte, dont une plaque indique qu’il fut ouvert en 1881, est divisé en deux parties séparées par une route, le cimetière « A » et le cimetière « B ».

cimetière A

- Louis ANTÉRIOU (1887-1931) : ancien maire de la commune, député de l’Ardèche de 1919 à 1931, il fut en 1925, puis de 1928 à 1929, ministre des Pensions. Dans le caveau de famille repose son fils Jacques (1920-1980), qui fut haut fonctionnaire et une figure du parti radical. On ne risque pas de ne pas trouver cette tombe, juste à l’entrée du cimetière A, orné d’un médaillon en bronze par Robert Delandre.

- L’ingénieur Louis CHAMBON (1861-1932), qui fonda en 1887 une petite société, l’entreprise « Machines Chambon » qui construisit des machines pour la transformation du papier, et des rotatives pour l’imprimerie. En 1894, avec les frères Braunstein, il mit au point une machine à enchevêtrer les feuilles de papier à cigarettes, à l’origine de la création de la marque de papier à cigarettes Zig-Zag.

- Le poète Jacques DUPIN (1927-2012), qui fut l’ami de René Char qui l’introduisit dans le cercle des poètes et artistes parisiens, et lui offrit un premier poste de secrétaire de rédaction pour la revue Empédocle, qu’il dirige avec Albert Béguin et Albert Camus.

JPEG - 30 ko
Tombeau Jargeat (+1886)
JPEG - 33.7 ko
La route séparant les deux cimetières.

cimetière B

JPEG - 55.8 ko
Du cimetière, vue sur la commune au fort passé industriel
JPEG - 35.9 ko
Le cimetière possède une enclave militaire dans laquelle reposent des soldats indochinois originaire de Faifo (actuelle Hội An, Vietnam)

- Le général Jean-Jacques d’AZÉMAR (1757-1816), qui fit les campagnes révolutionnaires et impériales. Il fut fait baron d’Empire. Il mourut dément.

- Le docteur Jean-Annet BARRIER (1794-1858), membre de l’Académie de Médecine, qui fonda l’établissement de Celles-les-Bains. Sa tombe de famille, ornée d’un médaillon en marbre, est très érodée.

- Le général Régis VOYRON (1838-1921), qui se distingua à Madagascar (1895) lors de la prise de Tananarive. Pendant la guerre des Boxers (1900-1901), il commanda les troupes françaises en Chine.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?