SEILHAC (19) : cimetière

Visité en août 2019
lundi 26 octobre 2020
par  Philippe Landru

Peu de choses à dire sur le cimetière de Seilhac. Une statue crépusculaire imposante constitue l’unique élément de statuaire du lieu.

On y trouve le tombeau de la famille de Lespinasse de Bournazel, d’ancienne bourgeoisie du Limousin. S’y trouve en particulier Henri de BOURNAZEL (1898-1933), dit L’Homme Rouge (en raison de sa vareuse de spahi), militaire mort lors des guerres de « pacification du Maroc ». Très vite il se signala par de nombreuses actions d’éclats, par son panache, son courage et une incontestable habileté. Il suscita l’admiration des troupes indigènes qui lui étaient confiées. On disait de lui que, protégé par une Baraka, les balles qui lui étaient destinées revenaient sur le tireur et le tuait.
Durant la guerre du Rif il se couvrit de gloire. En 1926, il participa à la traque puis à l’encerclement final d’Abd el Krim. il fut tué dans le djebel-Sagho. Il fit l’objet dans les années 1930 à 1950 d’un véritable culte patriotique, devenant pour certains le modèle du jeune officier. La réputation héroïque du capitaine de Bournazel fut telle en France qu’elle inspira de nombreux ouvrages.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?